*Moyens pour Rester Ferme dans la Foi *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

*Moyens pour Rester Ferme dans la Foi *

Message par Invité le Dim 13 Juin - 20:08

Moyens pour rester ferme dans la foi
Écrit par
Notre Frère : Le Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid Qu'Allah Le
Récompense Insha'Allah


INTRODUCTION

Que nos prières aillent à Allah ; nous Le prions
et nous recherchons Son aide et Son pardon. Nous cherchons refuge auprès
d’Allah contre le Mal provenant de nous-mêmes et de nos mauvaises
intentions. Quiconque est guidé par Allah ne peut être égaré, et
quiconque est égaré par Lui ne peut être guidé. J’atteste qu’il n’y a de
dieu qu’Allah, qu’Il n’a aucun associé, et j’atteste que Mohammed est
Son serviteur et Son Messager.

La fermeté dans la religion
d’Allah est une condition de base pour tout musulman sincère qui
recherche Sa voie droite avec détermination et souci de compréhension.
Cette question est d’une grande importance pour de nombreuses raisons,
dont celles-ci :


1. La situation
actuelle des sociétés dans lesquelles vivent les Musulmans, les types de
tentations auxquelles ils sont exposés et le genre de caprices et de
désirs, les doutes et la confusion qui ont conduit la religion à devenir
une chose étrange, de telle sorte que ceux qui la suivent sont
considérés comme voulant mettre un frein à la modernité et les gens
disent ; « Celui qui s’accroche à sa religion est comme celui qui
s’accroche à un charbon ardent ».
Quiconque est doué de raison ne
doute pas du fait que les musulmans de nos jours ont besoin de plus de
moyens pour rester fermes dans leur foi , et que l’effort demandé est
plus grand, à cause de la corruption de notre époque, et la rareté et la
faiblesse des frères et de leur soutien.

2. La grande
fréquence des cas d’apostasie (riddah) et de dénégation, et ce même
parmi ceux qui oeuvrent pour l’Islam, ce qui fait que les Musulmans
craignent de finir de la même manière. Alors le musulman recherche les
moyens de rester ferme dans sa foi, de telle sorte qu’il se retrouve
dans une terre la plus sèche possible.

3. La relation entre
cette issue et le cœur, au sujet duquel le Prophète disait : « Il change plus
que la forme de l’eau en ébullition dans une marmite. » (rapporté par
Ahmad, 6/4 ; al-Haakim, 2/289 ; al-Silsilat al-Saheehah, 1772). Le
Prophète donna également un autre
exemple à propos du cœur : « Le cœur (qualb) tient son nom de ces
changements perpétuels (taqallub - altération, variation, hauts et bas).
Le cœur est tel une plume au pied d’un arbre, tournée et retournée par
le vent. » (Rapporté par Ahmad, 4/408 ; Saleeh al-Jaami’, 2364).
Comme
le dit un poète d’autrefois : « Il n’a été nommé insaan (l’homme) qu’en
vertu de ses nasyaan (sa capacité d’oubli) Et cet organe a été nommé
al-qualb (le cœur) parce qu’il varie en permanence (yataqallib). »
Rendre
ferme celui qui est ballotté par les vents du doute et de la confusion
est un problème sérieux qui nécessite des moyens considérables, à la
mesure de l’importance de cette tâche et de la difficulté qui lui est
inhérente.


Grâce à la
miséricorde qu’Allah a manifestée envers nous, dans Son Livre et à
travers les sentences et la vie du Prophète , nous voici en possession
de nombreux moyens de rester fermes dans l’Islam. Je ne traiterai que
certains d’entre eux, qui sont les suivants.


Se
tourner vers le Qur’an


Le
Qur’an est le moyen primordial de rester ferme en Islam. Il est la
corde solide et la lumière claire d’Allah. Quiconque y adhère, Allah le
protègera, quiconque le suit, Allah le sauvera, et quiconque appelle à
le suivre sera guidé sur la Voie Droite.

La raison pour laquelle
ce Livre a été révélé en plusieurs étapes a été ainsi établie par Dieu :
il s’agissait d’aider Son Prophète à rester ferme dans sa
foi. Dans le contexte de la réfutation des doutes des kuffars, Il dit :


« Et ceux qui ne croient pas disent, ’Pourquoi le
Coran ne lui a-t-il pas été révélé entièrement en une seule fois.’ C’est
ainsi (il est descendu en plusieurs parties), que nous pouvons
renforcer ton cœur. Et nous te l’avons révélé graduellement, par étapes.
Et il ne se trouve aucun exemple de similitude qu’ils puissent
apporter(pour s’opposer ou trouver des erreurs dans votre livre ou dans
ce Coran), sans que nous te révélions la vérité (contre cette similitude
ou cet exemple), et la meilleure explication à ce sujet. »,
[sourate al-Furquaan 25, versets 32-33].

Pourquoi le Coran est-il une telle source de puissance ?

1. Parce qu’il cultive la foi et purifie l’âme à travers le
contact avec Allah.
2. Parce ce que ces versets apportent paix et
tranquillité au cœur du croyant, ainsi il ne sera pas ballotté par les
vents de la fitnah ; son cœur se contentera du rappel d’Allah.
3.
Parce qu’il apporte au musulman la bonne compréhension des choses et les
valeurs avec lesquelles il sera capable d’évaluer toute situation qui
se présentera à lui. Il donne également les standards contre lesquels il
pourrait juger de choses d’une façon juste et équitable, sans varier
d’une situation ou d’une personne à l’autre.
4. Parce qu’il réfute
les doutes que suscitent les ennemis de l’Islam, tels les mécréants et
les munaafiqueen, comme dans les exemples suivants dans les premiers
temps de l’Islam :
1. L’effet de ce verset :
« Ton Seigneur (Ô Mohammed) ne t’a jamais abandonné
ni détesté »
[al-Duhaa 93 :3] sur le cœur du Prophète , lorsque les mushrikoons
ont dit , « Muhammad a été abandonné... » (Voir Saheeh Muslim de Sharh
al-Nawawi, 12/156).
2. L’effet du verset :
« ... la langue de l’homme auquel ils se réfèrent
est étrangère, alors que ceci (le Qur’ran) est une langue Arabe claire
»
[ al-Nahl 16 :103]. Les Quraish crièrent qu’un
être humain avait instruit Muhammad et qu’il avait appris le
Qur’an d’un charpentier romain de la Mecque.
3. L’effet du verset

« ... Certainement ils sont tombés dans la
tentation [fitnah]... »
[al-Tawbah 9 :49] sur
les cœurs des croyants, lorsque les munaafiq ont dit,
« Permets moi de partir (pour être dispensé du
jihaad) et ne me mets pas dans l’épreuve. »

[al-Tawbah 9 :49]

N’est-ce pas la plus grande des aides,
renforcer le cœur du croyant, détruire ses doutes et réduire au silence
les voix de la fausseté ? En effet ça l’est, par Allah.


Lorsque les croyants furent de retour de
al-Hudaybiyah, Allah leur promit un butin de guerre plus conséquent
qu’ils iraient prendre seuls (c’est-à-dire le butin de Khaybar). [Il
leur dit que ] les munafiqoon leur demanderaient s’ils pouvaient les y
accompagner, mais que les Musulmans diraient, « Vous ne deviez pas nous
suivre. » Ils persisteraient à changer les paroles d’Allah, et ils
diraient aux croyants, « Non, vous nous jalousez. » ce à quoi Allah
répond en disant,
« Non, mais ils ne
comprennent rien qu’une infime partie. »
[al-Fath, 48 :15]. Alors, tout cela arriva effectivement aux
croyants, étape par étape, mot pour mot.



1.
A partir de cela, nous pouvons voir une différence entre ceux dont les
vies sont connectées en permanence au Qur’an, le lisent, le récitent, le
mémorisent, l’étudient, réfléchissent à ses significations et le
prennent pour point de départ et pour refuge et ceux qui sont préoccupés
par les paroles des hommes.
2. Est-ce que ceux qui recherchent la
connaissance consacreraient la plupart de leurs efforts à comprendre le
Coran correctement !


S’en tenir aux lois d’Allah
et agir justement


Allah dit : « Allah gardera
fermes ceux qui croient, au sens qu’ils resteront fermes dans ce monde
et dans l’Au-delà. Et Allah fera s’égarer ceux qui sont des zaalimoon
(polythéistes et injustes, etc.), et Allah réalise tout ce qu’Il
souhaite. »
[Ibraheem 14 :27].
Qutaadah
a dit :
« Comme pour la vie dans ce
monde, Allah les soutiendra dans la réalisation d’actions bonnes et
justes et dans l’Au-delà (Il les aidera) à rester fermes dans leur
tombe. »
Une interprétation
similaire a été donnée par plus d’un des Salaf.(Tafseer al Qur’aan
al-’Alzeem par Ibn Katheer, 3/421).

Allah a dit : « ... mais s’ils
avaient fait ce qu’on leur avait dit, cela aurait été meilleur pour
eux, et cela aurait renforcé leur (Foi) »
[al-Nisa’ 4 :66], c’est-à-dire, cela les aurait renforcés dans
leur adhésion à la Vérité.
Cela est clair, mais comment attendre de
la fermeté de la part de ceux qui sont trop fainéants pour faire des
actions justes lorsque la fitnah montre son affreux visage et que les
calamités croissent ? Mais Allah guidera sur la Voie Droite ceux qui
croient et qui font de bonnes actions par leur foi. Aussi, le Prophète avait-il l’habitude de
persévérer dans les bonnes actions et qu’il préférait celles qui étaient
les plus régulières, mêmes si elles étaient minimes. Lorsque ses
Compagnons commençaient à faire une action quelconque, ils persévéraient
dans sa pratique, et quand Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle)
faisait quelque chose, elle s’y maintenait.
Le Prophète avait l’habitude de dire :
« Quiconque persévère à faire douze rak’as [
c’est-à-dire les Sunnan rawaatib ou prières Sunna que le Prophète accomplissait
régulièrement ], aura droit au Paradis. »
(Sunan al-Tirmidhi, 2/273 ; hadith hasan saheeh,
voir également Saheeh al-Nisaa’i, 1/388 et Saheeh al-Tirmidhi, 1/131).


Selon un hadith Qudsi, Allah a dit : « Mon esclave continuera à se rapprocher de Moi
par des actions naafil d’adoration jusqu’à ce que Je l’aime. »
(Rapporté par al-Bukhari ; voir Fath al-Baari,
11/340).



Etudier les vies des Prophètes et suivre leur exemple

La preuve en est ce verset : « Et tout ce que Nous te racontons (Ô Mohammed)
des actes des Messagers est pour te renforcer et raffermir ton cœur. Et
c’est de ceux-ci que te vient la vérité, de même qu’un avertissement et
un rappel pour les croyants. »
[Hud
11 :120].

Ces versets n’ont pas été révélés à l’époque du
Messager d’Allah en vue d’une simple
distraction et d’un amusement. Ils ont été révélés dans un but
important, qui est de renforcer le cœur du Prophète et de la même façon les
cœurs des croyants.


1. Pensez à la
signification de ce verset :
«
Ils dirent : ’Brûlez-le, secourez vos divinités si vous voulez faire
quelque chose pour elles’, Nous dîmes ’O feu, sois pour Abraham une
fraîcheur salutaire !’ Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux
que nous rendîmes les plus grands perdants. »

[Al-Anbiya 21 :68-70]. Ibn Abbas a dit : « La dernière chose qu’Abraham
a dit lorsqu’il fut jeté dans le feu fut, ’Allah me suffit et Il est ma
meilleure garantie’. » (Al Fath 8/22). Ne vous sentez-vous pas comme
lui, ferme face à l’oppression et la torture lorsque vous lisez cette
histoire ?
Pensez au verset dans lequel Allah nous dit au sujet de
Moussa :
« Et quand les deux
partis se virent les compagnons de Moïse dirent : ’ Nous allons être
rattrapés.’ Moïse dit : ’Jamais, car j’ai avec moi mon Seigneur qui va
me guider. »
[Al Shu’ara’ 26 :61-62]. Ne sentez-vous pas
comme il est resté ferme alors qu’il était poursuivi par les troupes de
Pharaon et qu’il était entouré des pleurs de désespoir de son propre
peuple ?
Lisez l’histoire des magiciens de Pharaon, qui donne
l’exemple d’un petit groupe qui a adhéré à la vérité une fois qu’elle
lui est apparue de façon évidente. Ne voyez-vous pas comment ils
restèrent fermes face aux menaces émises par leur oppresseur qui disait :

« Osez vous croire en lui (Moussa) avant que
je ne vous en donne la permission ? Vraiment ! Il est votre chef et
vous a enseigné votre magie ! Alors je vous couperai les mains et les
pieds et je vous crucifierai sur des troncs de palmiers dattiers, et
vous saurez sûrement lequel de nous deux [ moi Pharaon ou le Seigneur de
Moïse] peut infliger la torture la plus sévère et la plus longue. »
[Ta_Ha 20 :71]. Le petit groupe de croyants resta ferme, sans penser à
battre en retraite, et ils dirent : « Nous ne te préférons pas plus que
les signes clairs qui nous sont apparus, et à Lui Qui nous a créés.
Alors décrète ce que tu souhaites décréter, car tu ne peux prendre de
décrets que dans la vie de ce monde. »
[Ta_Ha 20 :72]
4.
Alors pensez à l’histoire du croyant dans la Sourate Ya-Sin, le croyant
de la maisonnée de Pharaon, le peuple du Ditch (al-ukhdoud), et les
autres, qui nous enseignent les plus grandes leçons que nous pouvons
apprendre concernant la fermeté dans notre foi.



Dou’aas (supplications)

Une des caractéristiques des pieux serviteurs
d’Allah est qu’ils se tournent vers Allah par des dou’aas et lui
demandent de les aider à rester fermes dans leur foi : « Notre Seigneur
ne laisse par nos cœurs dévier (de la vérité) après que tu nous aies
guidés... »[ al Imran 3 :8] ;
« Notre
Seigneur ! Donne nous de la constance [patience] et renforce nos pas.
»
[al Baquara 2 :250]
Le
Prophète nous a dit que « Les cœurs
des fils d’Adam sont comme une unité entre les doigts du Plus
Miséricordieux, et Il les dirige comme Il le souhaite.’ (Rapporté par
Imam Ahmad de ibn ’Omar ; voir Sahih Muslim de Cheikhal-Nawawi, 16/204).
Le Messager d’Allah disait souvent, « Ô
Contrôleur des cœurs, fais que mon cœur adhère fermement à Ta religion. »
(Rapporté par al-Tirmidhi par Anas, Tuhfat al-Ahwadhi 6/349 ; Sahih
al-Jaami, 7864)



Le rappel d’Allah (dhikr)

C’est l’un des meilleurs moyens de rester
ferme en Islam.

Pensez à la combinaison décrite dans ce verset :
« Ô vous qui croyez ! Lorsque vous rencontrez une
force (ennemie), prenez une position forte contre eux et rappelez vous
abondamment le Nom d’Allah, ainsi serez vous vainqueurs. »
[Al Anfal 8:45] Le dhikr est un des moyens les
plus efficaces pour rester ferme dans un jihad.

« Pensez à la
force physique des Perses et les Romains qui les avaient abandonnés
alors qu’ils en avaient le plus besoin » (Ibn al Qayyim, qu’Allah lui
fasse miséricorde, dans Al-Daa’wa’l-Dawaa’) - malgré le petit nombre
d’hommes et d’armes de ceux qui se souvenaient le plus de nom d’Allah.

Comment
Yousouf (que la paix soit sur lui ) est-il resté ferme face à la
tentation de la part d’une femme puissante et belle qui l’appelait au
pêché. N’est-il pas entré dans une forteresse en « recherchant refuge
auprès d’Allah » et n’a-t-il pas vaincu les appels de la tentation ? Tel
est l’effet de l’adhkaar (le rappel d’Allah) sur la fermeté de la foi
des croyants.


S’efforcer de rester dans la voie droite

La seule voie convenable, que tous les Musulmans
devraient suivre, est la voie des Ahl-al-Sunna wa’l-Jamaa’ah, sur les
traces du groupe victorieux et préservé, les gens de la ’aquida pure et
de la méthode solide, ceux qui suivent la Sunna et l’évidence
(préservée). Le Musulman doit se distinguer des ennemis d’Allah et être
différent du peuple du mensonge.
Si vous voulez connaître la valeur
de la fermeté dans la foi, demandez-vous : pourquoi tant de personnes,
dans le passé et de nos jours, ont été égarées ? Pourquoi ont-elles été
déroutées ? Pourquoi leurs pas ne sont-ils pas restés fermes sur la Voie
Droite ? Pourquoi ne sont-elles pas mortes en la suivant, ou pourquoi y
sont-elles revenues si tard dans leur vie, après avoir gâché un temps
si précieux ?

Alors vous les voyez, allant d’une déviance à une
autre, de la philosophie à ’ilm al-kalaam (philosophie islamique), des
pensées de Mu’tazili à une manière de tergiverser et de mal interpréter
les versets clairs du Coran, d’une tariqua Soufie à une autre...

Ainsi
sont les gens de la déviance, confus et ébranlés dans leur foi. Voyez
comment le peuple de ’ilm al-kalaam sont dépourvus de fermeté dans leur
foi au moment de leur mort. Ainsi les Salafs disaient , « Le peuple qui a
ressenti le plus de doute au moment de la mort est le peuple de
al-kalaam. » Mais pensez à cela : est-ce qu’une personne qui suivait
Ahl al-Sunnah wa’l-Jamaa’ah s’est détournée de son chemin par
mécontentement après l’avoir connu et compris ? Les gens pourraient
l’abandonner à cause de leurs caprices et désirs, ou à cause de leurs
doutes si leur compréhension est faible, mais personne ne l’a quitté
parce qu’il a vu quelque chose de meilleur ailleurs ou parce qu’il
pensait que son chemin était mauvais.

La preuve de cela se trouve
dans les questions posées par Héraclius à Abu Sufyaan concernant ceux
qui ont suivi Muhammad . Il demanda : « Est-ce
que quelqu’un a quitté sa religion par mécontement après y avoir adhéré ?
» Abu Sufyaan répondit : « Non » Alors Héraclius a dit : « C’est ainsi
lorsque la joie de la foi emplit le cœur. » (Rapporté par al-Bukhari,
al-Fath 1/32).
Nous avons entendu parler de nombreux grands guides
qui abandonnèrent une sorte d’innovation au profit d’une autre, et
d’autres qu’Allah a guidés et ainsi ils quittèrent le mensonge et
rejoignirent le madhab d’ Ahl al-Sunna wa’l-Jamaa’ah, en dépit de leurs
voies précédentes. Mais avez-vous déjà entendu parler du contraire ? Si
vous désirez rester fermes dans l’Islam, alors vous devez suivre la voie
des croyants.

source;mosquée de lyon

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum