Reconverti et les fêtes de Noel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reconverti et les fêtes de Noel

Message par lichoux le Jeu 15 Oct - 0:28

Bonjour,

Je me présente, je suis une jeune française de 28ans ayant vécu une rélation avec un musulman pendant 11ans, qui était dans le Haram...

J'ai mis très longtemps avat de me tourner vers l'islam. J'ai reçu une éduquation athée. Mon ami m'a très souvent parlé de religion, j'ai toujours été curieuse et touchée par elle, mais il y avait un mais ! les années sont passées notre relation a continué, je l'ai entrainé dans cette situation, honte à moi , à nous !
Il s'est tourné de plus en plus vers l'islam, en faisant ses prières, s'isolant pendant le ramadam etc.
Je me suis éloigné de ma sensibilié, trop de questions, la peur du jugement etc... de plus de sentir la culpabilité de notre relation et de voir dans la situation dans laquelle on vivait, tout ça ma fait fuir.
Jusqu'au jour ou j'ai rencontré une jeune fille, qui m'a fait renaitre. Je m'explique tous les ans je fais des jours de ramadam environs une 10aine, je sais c'est pas énorme... Nous avaons bcp discuté et j'ai compris que toutes ces années ces questions, étaient certainement pour me tester.
Aujourd'hui cet homme est parti, peut être a t il perdu patience, peut être qu'il pensait que tout ce que nous avions vécu rendait dans tout les cas notre union futur perdue, ayant peur que le repentir soit trop long pour nous 2.
Cet homme est parti mais j'avais déja pris ma decison je me reconverti, c'est sur !
Je dois vous avouer que son départ à été une épreuve et une douleur. lislam me rendra peut être mon amour, ou bien me permettra de tourner la page...grace à Dieu je ne suis plus seule!
Il Connait ma position et ne comprends pas un réveil aussi tardif.
J'ai récité la chahada, je commence à apprendre pour faire la prière, le tout seule...Quand je serai confiante et opérationnelle, je me dirigerai vers un imam.

Voila pour la présentation, c'est long, mais il fallait que ça sorte !!!!

Ma question est la suivante, célébrer Noel pour moi c'est très important. Attention je m'explique cette fête apour moi une signification uniquement famililale et culturelle. Puis je toujours la célébrer avec ma famille ou bien comme cette fête est d'originaire chrétienne, c'est haram ?
Idem pour le fait d'avoir le sapin de Noel ? Peut etre peut il est pris comme une forme d'adoration , dans ce cas, c'est haram ?

Voila mes questions, j'espère que vous possèder qques réponses.
Merci à vous
Lichoux

lichoux

Féminin
Nombre de messages : 1
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par unsimplemusulman le Sam 17 Oct - 18:11

Salam alaykoum,

En clair, fêter Noël ce n'est pas licite.

Cette fête n'est pas d'origine chrétienne mais païenne. Et aujourd'hui grosso modo c'est une fête largement "commerciale". Une célèbre marque de boisson gazeuse a même revendiqué avoir inventé le concept de père noël en rouge… C’est peu dire.

Sur le principe des cadeaux, je trouve que Noël est un véritable outil au service de la construction d'une génération ingrate. Je m'explique : lorsqu'un enfant reçoit un cadeau ses parents lui disent : "c'est le père noël qui te l'a rapporté". Les enfants remercient donc le père noël mais pas les parents ! C'est assez absurde comme situation : les parents se fatiguent et c’est une entité inventée qui en reçoit les bénéfices…

Deuxièmement, le mythe du père noël est largement en contradiction avec un principe que tous les parents (musulmans ou non) veulent apprendre à leurs enfants : mentir. Les parents forgent ce mensonge et ensuite ils conseillent à leurs enfants de ne pas mentir... Il y a donc une contradiction évidente !

Ma très chère sœur, je vous conseille donc de vous éloigner de ces fêtes qui n’ont aucune signification religieuse.

Offrez plutôt des cadeaux à vos enfants pendant les deux fêtes de la ‘Ide et cette fois dites leurs bien que c’est de votre part !

Essayez de pratiquer l'Islam et Allah (SWT) vous pardonnera vos péchés.

Qu’Allah (SWT) vous protège.

unsimplemusulman

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 36
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par muslm le Sam 17 Oct - 19:13

Baraka ALLAH fika akhi unsimplemusulman, comme tu l'as dit cette fête n'a aucune origine religieuse, un instant pour y réfléchir, qui possèdent les SUPER MARCHER en FRANCE ? vous l'avez deviné sans doute, 2eme question pourquoi les PROPRIÉtAIRES de ces SUPER MARCHER ne fêtent pas cet événement ?

Réponse : ces gens se moquent de toutes les religions en détournant aussi l'argent des Français vers leurs comptes en leur créant des fêtes inexistantes.

Je vous conseille mes frères et mes sœurs de suivre le chemin d'Allah, et ne suivez pas ce que Allah n'aime pas.

Salam Alykoum


SALAM ALYKOUM
avatar
muslm

Masculin
Nombre de messages : 1152
Age : 95
Localisation : France
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par L.I.K le Dim 18 Oct - 1:56

muslm a écrit:un instant pour y réfléchir, qui possèdent les SUPER MARCHER en FRANCE ?

Explicite avec des arguments viables s'il te plait akhi

L.I.K

Masculin
Nombre de messages : 370
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par muslm le Dim 18 Oct - 11:54

Explicite avec des arguments viables s'il te plait akhi

bah nos cousins lol, n'est ce pas ? ils possèdent et il gèrent tout ici (banques, médias, hypers marché....)

salam alykoum


SALAM ALYKOUM
avatar
muslm

Masculin
Nombre de messages : 1152
Age : 95
Localisation : France
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par L.I.K le Dim 18 Oct - 13:23

muslm a écrit:
Explicite avec des arguments viables s'il te plait akhi

bah nos cousins lol, n'est ce pas ? ils possèdent et il gèrent tout ici (banques, médias, hypers marché....)

salam alykoum


Tu as des noms précis a citer?

Les 3 géants de la grande distribution font certes gagner de l'argent à l'état sionistes (taxes et impôts du fait de leur présence la bas), on des fournisseurs israéliens et surtout qui ramène des produits importé des colonies et de Palestine (notamment agricole) sans que c'est derniers touche un rond, ce qui est scandaleux et rend ces entreprises méprisables et boycottables... par contre dire que les patrons de ces boites ou les comités directoires sont juifs n'est pas une vérité établie (a moins que tu es des preuves de ceci).

L.I.K

Masculin
Nombre de messages : 370
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par muslm le Dim 18 Oct - 13:59

tu as bien deviné enfin lol.... on nous dit souvent société anonyme comme Auchan, Fredy....etc les Actions sont détenues par des pro sionistes qui alimente l'arsenal de l'entité sioniste.

j'espère un jour Allah les dévoile tous, ces criminels.

moi j'habitais dans une ville avant, où y avait beaucoup de juifs, ils ont leur propre cartier, pendant tout ce temps je n'ai jamais vu un père noël ou un sapin accroché dans leurs balcons, ça prouve qu'ils veillent à ne pas le fêter, ils ont leurs fêtes, pourquoi nous (musulmans) on s'intéresse aux autres fêtes qui ne sont même pas religieuse dont le but est le gaspillages d'argent, Allah dit ceux qui gaspillent sont les frères du Satan, y en a qui meurent de faim dans le monde et nous on se permet de jeter l'argent par les fenêtre, qu'Allah nous pardonne tous.

Salam ALykoum


SALAM ALYKOUM
avatar
muslm

Masculin
Nombre de messages : 1152
Age : 95
Localisation : France
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par Anne le Dim 18 Oct - 18:52

unsimplemusulman a écrit:Salam alaykoum,

En clair, fêter Noël ce n'est pas licite.

Cette fête n'est pas d'origine chrétienne mais païenne. Et aujourd'hui grosso modo c'est une fête largement "commerciale". Une célèbre marque de boisson gazeuse a même revendiqué avoir inventé le concept de père noël en rouge… C’est peu dire.

Sur le principe des cadeaux, je trouve que Noël est un véritable outil au service de la construction d'une génération ingrate. Je m'explique : lorsqu'un enfant reçoit un cadeau ses parents lui disent : "c'est le père noël qui te l'a rapporté". Les enfants remercient donc le père noël mais pas les parents ! C'est assez absurde comme situation : les parents se fatiguent et c’est une entité inventée qui en reçoit les bénéfices…

Deuxièmement, le mythe du père noël est largement en contradiction avec un principe que tous les parents (musulmans ou non) veulent apprendre à leurs enfants : mentir. Les parents forgent ce mensonge et ensuite ils conseillent à leurs enfants de ne pas mentir... Il y a donc une contradiction évidente !

Ma très chère sœur, je vous conseille donc de vous éloigner de ces fêtes qui n’ont aucune signification religieuse.

Offrez plutôt des cadeaux à vos enfants pendant les deux fêtes de la ‘Ide et cette fois dites leurs bien que c’est de votre part !

Essayez de pratiquer l'Islam et Allah (SWT) vous pardonnera vos péchés.

Qu’Allah (SWT) vous protège.

hehe je n'avais jamais pensé comme ça, c'est très juste ce que tu dis.
On inculque à nos enfants dès leur plus jeune âge, le mythe du père Noël.
On leur dit que c'est lui qui amène les cadeaux, et non pas les parents, et quelques années plus tard, ils apprennent que ce Père Noël n'est qu'une invention.
Pour certains, même pour tous, quel choc !
Un gosse qui se rends compte que ses parents lui ont menti, ne vas pas chercher plus loin sur les fêtes ou les traditions. Il va juste se souvenir de ça, le mensonge.
Pour ma famille, Noel n'a aucun sens. On se réunit certes, car c'est + une tradition pour se retrouver en famille (juste ma mère, mon père et mon frère et ma soeur) mais on ne s'offre pas de cadeaux (ou alors des cadeaux faits maison, de la nourriture etc...) car on est contre la société de consommation et surtout cette fête commerciale.
Par contre, ne plus se retrouver en famille (c'est le seul jour de l'année où mon père et ma mère sont réunis, car ils sont divorcés) ce jour là n'est pas pour l'instant envisageable, car plus qu'une religion, c'est une véritable tradition depuis trop longtemps.
Nous connaissons les travers de cette fête, mais nous réunissons pour l'amour d'être ensemble.

Donc moi il est hors de question que je rate cette soirée avec mes parents et mon frère et ma sœur, car je sais au fond de mon cœur, et Dieu sait aussi, et nous savons tous pourquoi on est là.
avatar
Anne

Féminin
Nombre de messages : 25
Age : 36
Localisation : Indonésie
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par librislam le Dim 16 Mai - 14:08

Questions :

Honorable cheikh Mohammed Ibnou Al-Otheïmîne… Que la paix, la miséricorde et les bienfaits d’Allah soient sur vous…
· Quel est l’avis juridique concernant le fait de souhaiter « joyeux Noël » ou « bonne année » aux mécréants qui travaillent avec nous ?
· Comment leur répondre s’ils nous souhaitent « joyeux Noël » ou « bonne année » ?
· Est-il permis d’aller aux endroits où sont célébrées les fêtes pour cette occasion ?
· La personne, prend-elle des péchés, si elle effectue une des choses citées précédemment sans mauvaise intention, mais seulement par complaisance ou par timidité ou par gêne ou pour d’autres causes, etc.
· A-t-on le droit de leur ressembler concernant cela ?
· Répondez-nous et vous serez récompensé…

La réponse détaillée :

Au nom d'Allah l'infiniment miséricordieux, le très miséricordieux, que la paix, la miséricorde et les bienfaits d’Allah soient sur vous également…

L’avis juridique concernant le fait de féliciter les mécréants :

Souhaiter joyeux Noël aux mécréants ou toutes autres congratulations liées à leur religion est interdit. Ceci, selon l’unanimité des savants comme l’a rapporté Ibnou Al-Qayyim -qu’Allah lui accorde sa miséricorde- dans son livre « Les règles concernant Ahlou Adhimma » dans lequel il dit :
« Est considéré comme interdit, le fait de féliciter les mécréants à l’occasion de leurs fêtes distinctives selon l’avis de l’unanimité des savants. Par exemple, leur souhaiter les meilleurs vœux pour leurs fêtes ou leur carême en disant : je te souhaite une joyeuse fête ou vos meilleurs vœux pour cette fête, et ainsi de suite. Ceci, même si la personne en disant cela n’est pas tombée dans la mécréance, elle est tout du moins tombée dans ce qui est interdit. Cet acte est semblable au fait de féliciter une personne qui se prosterne face à la croix. Plus encore, cet acte est plus grave aux yeux d’Allah et plus détesté par lui que de féliciter la personne qui boit de l’alcool, qui tue une personne ou qui fornique, etc. Beaucoup de personnes ignorantes en religion tombent dans ce genre de transgression sans pour autant se rendre compte de la répugnance de leur acte. Celui qui félicite une personne pour un péché, une innovation ou pour une mécréance s'est exposé à l'abomination et au mécontentement d'Allah. » Fin de citation d'Ibnou Al-Qayyim -qu'Allah lui accorde sa miséricorde-

Les féliciter revient à approuver leurs actes :

Féliciter les mécréants à l'occasion de leurs fêtes religieuses est compté parmi les interdictions. Cet acte a atteint un degré tel comme l'a décrit Ibnou Al-Qayyim, car les féliciter revient à approuver leurs rites de mécréance et a agréé ce qu'ils font, même si le musulman n'agrée pas cela pour lui-même. Cependant, il est interdit au musulman d'agréer les rites des mécréants ou congratuler à cette occasion une autre personne, car Allah n'agrée pas cela. En effet, Allah –Glorifié et Exalté soit-Il- dit :

"إِنْ تَكْفُرُوا فَإِنَّ اللَّهَ غَنِيٌّ عَنْكُمْ وَلا يَرْضَى لِعِبَادِهِ الْكُفْرَ وَإِنْ تَشْكُرُوا يَرْضَهُ لَكُمْ "

« Si vous ne croyez pas, Allah se passe largement de vous. Cependant, il n'agrée pas de ses serviteurs la mécréance. Et si vous êtes reconnaissants, il l'agrée pour vous. »[Sourate les groupes ; verset 7].

Et Il dit –Glorifié et Exalté soit-Il- :
"الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الإِسْلامَ دِينًا"

« Aujourd'hui, j'ai parachevé pour vous votre religion et accompli sur vous mon bienfait et j'agrée pour vous l'Islam comme religion. »[Sourate La Table Servie verset 3].

Souhaiter les meilleurs vœux aux mécréants à l'occasion de leurs fêtes est interdit, qu'ils s'agissent de collègues de travail ou pas. S'ils nous souhaitent les meilleurs vœux à l'occasion de leurs fêtes, nous ne devons pas leur répondre, car ce n'est pas notre fête et ce genre de fêtes n'est pas agréé par Allah. En effet, celles-ci sont soit des innovations au sein même de leur religion ou sont soit légiférées au sein de leur religion, mais sont désormais abrogées par l'islam qui est la religion qui fut envoyée à Muhammad –Prières et Salut d’Allah sur lui- pour toutes les créatures. Allah –Glorifié et Exalté soit-Il- dit :
"وَمَنْ يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلامِ دِينًا فَلَنْ يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآَخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ"

« Celui qui désire une autre religion que l'Islam, Allah n'agréera point cela de lui et il sera dans l'au-delà parmi les perdants. »[Sourate la famille de Imrâne verset 85].

L'avis sur le fait de répondre à leur invitation :

Répondre à l'invitation à leurs fêtes est interdit au musulman, car cela est plus grave que de les congratuler. En effet, cela implique le fait d'y participer. De même, il est interdit à tout musulman de ressembler aux mécréants en organisant des festivités à cette occasion, en s'offrant des cadeaux, en distribuant des gâteaux ou toutes sortes de plats, en cessant de travailler ce jour-là ou tout ce qui peut ressembler à cela. On ressort cela de la parole du Prophète –Prières et Salut d’Allah sur lui- :

« Celui qui ressemble à un peuple en fait partie. »

Le cheikh de l'islam Ibnou Taïmya -qu’Allah lui accorde sa miséricorde- a dit dans son livre intitulé “Iqtiddâ' As-Sirâti Al-Moustaqîme Moukhâlafata Ashâbi Al-Jahîme” :
« Ressembler aux mécréants à l'occasion de leurs fêtes conforte ces derniers dans leur fausseté et ceci peut les encourager à profiter de l'occasion (pour se renforcer) et à mépriser les plus faibles (d'entre les musulmans). » Fin de citation.

Non à la transigeance et aux concessions :

Celui qui commet une des choses citées est considéré comme pécheur, même si cela a été commis par complaisance, par sympathie, par honte ou pour toutes autres causes, car ceci est considéré comme une concession d'un devoir de la religion d'Allah. De plus, cela est une cause du raffermissement des cœurs des mécréants, mais aussi un moyen pour eux de prétendre leur religion supérieure aux autres. C'est à Allah seul qu'on demande de donner la victoire aux musulmans au moyen de leur religion et qu'Il leur octroie le raffermissement dans cette voie et qu'Il leur donne le dessus sur leur adversaire, c'est certes Allah qui est fort et tout-puissant.

La louange est à Allah le Seigneur de l'univers et que le salut d'Allah et la bénédiction soient pour notre Prophète Muhammad, comme pour sa famille et tous ses compagnons…

Écrit par Mohammed Ibnou Sâleh Al-Otheïmîne (qu'Allah lui fasse miséricorde) le 25/05/1411 H.
Traduit de l'arabe par Abu Hamza Al-Germâny et révisé par Abbas Al-Barissy

Publié par
Le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)
www.islamhouse.com
L’islam à la portée de tous !

librislam

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 36
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 01/03/2010

http://librislam.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par librislam le Dim 16 Mai - 14:09

Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux



Réfutation d'une fatwa rendant licite l’association aux mécréants dans leurs célébrations



Bismi Allahi wa salatou wa salamou a’la rassoulillah wa ba’d :

Il m’est parvenu la traduction d’une fatwa dont l’auteur n’est pas cité, uniquement le traducteur. Le lien est le suivant : http://www.crcm-ra.org/modules.php?name=News&file=article&sid=1198

Ce qui va nous intéresser ici c’est le contenu de cette fatwa (avis de jurisprudence). Nous démontrerons, par l’aide d’Allah, de manière succincte sa nullité argumentative, sa contradiction avec les textes religieux et le consensus des salafs (prédécesseurs) de cette communauté, fa billahi a-tawfiq :

Premièrement : Sa nullité argumentative

Les textes du coran et de la sunna, qui ont été cités durant l’argumentation et qui reposent sur l’exposé de textes sacrés concernant la justice et l’équité envers les musulmans et les non-musulmans, n’ont en réalité aucun rapport avec notre question qui est le statut de la participation du musulman aux fêtes des non-musulmans, que ce soit en leur adressant des félicitations (qui est une forme de participation) ou en y participant explicitement. Et ceci, pour deux raisons :

1. Tous les textes cités sont d’ordre général (‘amoun) et ne représentent aucune argumentation à cette question qui elle, est spécifique (khaassoun). À aucun moment un texte, parmi ceux cités, ne traite de cette question particulière et ne constitue pas par conséquent une preuve de ce qui est avancé. Par exemple :

L’auteur dit : « Les deux shaykh (Bukhari et Muslim) ont rapporté selon Asma, la fille de Abou Bakr qu'elle vint vers le Prophète (paix et bénédictions d'Allah sur lui) et lui dit : « O envoyé de Dieu, ma mère associatrice est venue me voir et elle entend garder ses liens de famille avec moi. Est-ce que je peux la revoir ? » Et le Prophète lui dit : sois bonne envers ta mère. » Il lui dit ceci alors que la mère d’Asma était polythéiste, alors qu’on sait que la position, vis-à-vis des « gens du Livre » (rappel : les juifs et les chrétiens) est beaucoup plus souple qu’avec les polythéistes et les impies… » Fin de citation.

Cet argument est faux, car être bon envers sa mère non-musulmane comme cela a été également cité par le Coran (”وَصَاحِبْهُمَا فِي الدُّنْيَا مَعْرُوفًا“ – « sois d’une bonne compagnie envers eux ») est une règle générale, alors que féliciter ou participer à leur fête est spécifique. Donc, cela ne peut constituer une preuve pour cette question.

2. L’interprétation de certains textes pour appuyer l’avis qui est défendu est erronée. Exemple à cela :

L’auteur dit : « La permission de féliciter les non-musulmans durant leurs fêtes est d’autant plus confirmée que – comme le précise la question : le musulman peut-il adresser des messages de vœux aux non-musulmans à l'occasion de leurs fêtes religieuses ?

– Ils le font avec les musulmans à l’occasion des fêtes musulmanes. Et comme il nous a été demandé de récompenser une bonne action par une bonne action, de rendre le salut d’une façon plus courtoise ou, au minimum, rendre le salut…

– Dieu dit : « Lorsqu’on vous adresse un salut, rendez-le de façon plus courtoise ou tout au moins rendez-le ! Dieu vous demandera compte de tout. » Coran 4/86 Fin de citation.

Ici, le verset cité concerne le salam (le salut musulman) uniquement, dont le terme arabe est le suivant : تَحِيَّةٍ et n’a aucune relation avec ce qui concerne la félicitation des non-musulmans durant leur fête.

- Ibn Kathir dans son tafsir cite : « Lorsque le musulman te passe le salam, alors rends-le-lui d’une meilleure façon » (t2/p369)



- L’imam Tabari, imam des commentateurs du Coran dit dans son tafsir : « Si on invoque pour vous longue vie, continuation et paix… »(C.-à-d. le salam de l’islam). (T8/p586). Ensuite, Ibn Jarir (l’imam Tabari) après avoir rapporté les paroles des salafs en ce qui concerne la différence entre la façon de répondre au salam d’un musulman et d’un mécréant dit : « La meilleure des deux interprétations est la suivante : cela est pour les gens de l’islam (le verset). Le sens est donc de rendre le salam au musulman lorsqu’il le lui adresse, de meilleure façon ou de même, et ceci, car les authentiques parmi les hadiths du prophète, prière et salut d’Allah sur lui, prouvent que le musulman doit rendre le salut de manière moindre au mécréant » (parmi les preuves, le hadith du salam rendu aux juifs cité dans la fatwa même)

- L’imam Qortoubi dit dans son tafsir : a-tahiya c’est le salam et son origine l’invocation par la (longue) vie » (t5/p297)



Deuxièmement : sa contradiction avec les textes religieux et le consensus des salafs (prédécesseurs) de cette communauté

L’auteur dit : « Enfin, il ne faut pas oublier de rappeler que certains jurisconsultes musulmans comme ibn Taymiyya ou son élève ibn Al Qayyim ont des avis très durs concernant la célébration et la participation aux fêtes religieuses des polythéistes et des gens du Livre. » Fin de citation

Si seulement l’auteur avait pu faire preuve de justice et d’équité envers ces deux grands savants de l’Islam, chose dont il nous a tant exhortés à appliquer envers les non-musulmans en début de la fatwa. Accuser un savant de dureté, demande preuve et argumentation, le minimum d’équité est de revenir aux textes de ces savants et de démontrer la véracité de ses propos.

Ici, c’est ce que nous allons faire en montrant au lecteur que la parole du savant Ibn Taymiya, qu’Allah le récompense et lui fasse miséricorde, sur cette question repose sur le Coran, la sunnah et le consensus des salafs : est-ce cela la dureté !!!

Dans son livre iqtidaou a-siraatti al –moustaquime (p216 à 235) le cheikh de l’islam nous rapporte les preuves de l’interdiction de participer aux fêtes des mécréants et dans ce sens leur adresser des vœux ou les féliciter. En voici le résumé :

· Preuves du coran : le verset 72 de la sourate du discernement :

“ وَالَّذِينَ لا يَشْهَدُونَ الزُّورَ وَإِذَا مَرُّوا بِاللَّغْوِ مَرُّوا كِرَامًا “

La première partie du verset est l’élément de preuve et qui est souvent traduit par : « Ceux qui ne font pas de faux témoignages ». Le cheikh va faire apparaitre une des explications des salafs de ce verset : « D'après Ad-Dahaak : « les fêtes des polythéistes » (c.-à-d. « ceux qui ne participent pas à leurs fêtes »). Cette interprétation est également celle, parmi les imams du tafsir, de :

- Abdallah Ibn Abbass (voir tafsir al-Qortoubi – t13/p79)

- Moudjahid - A-rabi’ ibn Anass

- Tawouss- Mohammed ibn sirine

- Abou al-’aliya (voir tafsir Ibn Kathir – t6/p130) et d'autres.



· Preuves de la sunna :

Premier hadith : D’après Anas ibn Malik, qu’Allah l’agrée : « Le prophète, prière et salut d’Allah sur lui, lorsqu’il arriva à Médine, ils (les habitants de Médine) avaient deux jours où ils s’amusaient. Il dit alors : « quels sont ces deux jours ? » Ils dirent : « on s’y distrayait durant la période préislamique ». L’envoyé d’Allah dit alors : « Allah vous a remplacé ces deux jours par deux autres mieux qu’eux : le jour du sacrifice et le jour du fitr (fin du jeûne)”. (Rapporté par Ahmed dans son mousnad et Abou Dawoud et a-nassai et authentifié par Albani).

L'aspect argumentatif : Le prophète, prière et salut d’Allah sur lui, n’a pas approuvé ces deux jours et n’a pas laissé les médinois se distraire comme ils avaient l’habitude de le faire. De plus, dans le hadith, il dit « a remplacé » ; le remplacement implique le délaissement de ce qui a été remplacé. Également : Ces deux jours ont disparu, car personne ensuite parmi les compagnons et ceux qui les suivirent ne les pratiquèrent ou les firent revivre, cela prouve bien qu’ils comprirent que cela était interdit en islam d’après la parole du prophète, prière et salut d’Allah sur lui.

Deuxième hadith : D’après Thabit Ibn Dahaak : « un homme a fait le vœu durant la vie du prophète, prière et salut d’Allah sur lui, d’égorger un chameau à Bouwana (lieu proche de Mekkah). Il vint au prophète et lui dit : « j’ai fait le vœu d’égorger un chameau à Bouwana », le prophète, prière et salut d’Allah sur lui, dit alors : « y avait-il (à cet endroit) une idole parmi les idoles de l’ignorance (période préislamique) qui y était adorée ? ». Ils répondirent : « non ». Il dit alors : « y célébraient-ils une de leurs fêtes ? » Ils dirent : « non ». Il dit ensuite : « alors accomplis ce vœu, car il n’y a pas d’accomplissement de vœu dans la désobéissance à Allah, et ni dans ce que le fils d’Adam ne possède pas ». (Rapporté par Abou Dawoud – hadith 3313 - et authentifié par Albani).

L'aspect argumentatif : Le prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a bien demandé si on célébrait en ce lieu une fête parmi les fêtes des mécréants, et après s’être assuré qu’il n’y en avait pas, il lui a permis d’accomplir son vœu. Ceci prouve dans le cas contraire que cela aurait été interdit conformément à sa parole : « pas d’accomplissement de vœu dans la désobéissance à Allah ». Si on ne peut égorger dans un endroit où par habitude il y a une célébration de mécréants alors que dire du fait d’y participer ?!

Troisième hadith : D’après ‘Aicha lorsque le prophète, prière et salut d’Allah sur lui, reprit Abou Bakr au moment ou il blâma deux servantes qui récitaient des chants durant la fête musulmane, Il, prière et salut d’Allah sur lui, dit « Abou Bakr ! Chaque peuple possède sa propre célébration, et ceci est notre fête » (rapporté par les deux cheikhs Boukhari et Mouslim).

L'aspect argumentatif : ici d’après la parole du prophète, prière et salut d’Allah sur lui, nous déduisons clairement que chaque peuple possède de manière exclusive une ou des fêtes, et donc cette exclusivité ne permet pas l’association (ceci est visible par l’emploi du lam comme dans le hadith qui, dans la langue arabe, nous donne cette précision linguistique). De plus, ici il y a une permission temporaire (roukhssa) pour les chants des servantes durant ce jour de fête, cela implique que cela ne peut être permis dans un autre temps ou occasion, donc encore moins dans les fêtes des mécréants.



· Consensus des salafs :

Les juifs, les chrétiens et les mages vivaient dans les contrées musulmanes et célébraient leurs fêtes. Personne parmi les prédécesseurs n’a participé à leurs célébrations, et si cela n'avait pas été interdit religieusement, alors cette participation se serait souvent produite. Ensuite le cheikh a rapporté des paroles des salafs concernant ce sujet et les paroles d’un nombre de jurisconsultes comme l’imam Ahmed et d'autres.

Ceci est un résumé de ce qu’a cité le cheikh de l'islam à propos de cette question importante, et de peur de rendre cette réfutation trop longue, nous aurions pu exposer toutes les autres argumentations apportées par le cheikh, qu’Allah lui fasse miséricorde. À titre de complément, un point fondamental est à rappeler ici et qui est de premier ordre quant à ce sujet : La législation religieuse et ceci de par les textes religieux et le consensus des savants a établi une base fondamentale : l’obligation de se différencier des mécréants et l’interdiction de leur ressembler : D’après Abou Sa’id : Le prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit : « Vous suivrez la voie de ceux qui vous ont précédé empan par empan et coudée par coudée, même s'ils entraient dans un trou de lézard, vous les suivrez ». – Ils dirent : « O Envoyé d'Allah, s'agit-il des juifs et des chrétiens ? ». – « Et alors, répliqua-t-il, de qui donc sinon ? ». (Rapporté par les deux Cheikhs).

Nous demandons à Allah Le Très Haut de nous montrer la vérité et de nous accorder de la suivre, comme nous lui demandons de nous donner clairvoyance sur l’égarement afin de nous en écarter, et notre dernière invocation : les louanges reviennent à Allah, Le Seigneur des mondes.



Ecrit par Abdelmalik Abou Adam le 28/12/1429 – Joubail – Arabie Saoudite -

Source : http://www.dourouss-abdelmalik.com

librislam

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 36
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 01/03/2010

http://librislam.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconverti et les fêtes de Noel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum