Réponse à Gérard Biard et à Luz le caricaturiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réponse à Gérard Biard et à Luz le caricaturiste

Message par 'Abd asSalam le Ven 6 Fév - 9:50

Dans un article, on peut lire : "Luz explique que "Ce Mahomet-là fait référence à celui [du numéro "Charia hebdo"] qui nous a valu un incendie, des polémiques, et surtout que 17 personnes ont été tuées". Il expliqué s'être "adressé [au personnage Mahomet] d'une certaine manière", pour lui "Mon pauvre, toi que j'ai dessiné en 2011 (…) c'était presque un pardon mutuel qu'on se faisait.". Luz ajoute que par cette couverture, Mahomet lui déclarait à travers son dessin "C'est pas grave. Toi tu es vivant tu vas pouvoir continuer à me dessiner". (!!!)

Luz explique enfin n'avoir aucune intention d'arrêter de tels dessins. "Je ne suis pas contre la foi des gens. Par contre, je veux bien critiquer les rabbins, les curés, les mollahs, les gens qui interprètent la foi des autres à des fins politiques et pas toujours pas pacifiques. Je continuerai à le faire"."

Gérard Biard est le "rédacteur en chef" du journal "Charlie Hebdo". Voici un petit message suite à un article que j'ai trouvé, voici un extrait de celui-ci :
"C'est cette couverture que Gérard Biard a défendue lors d'une interview donnée à la chaîne NBC News.
Le journaliste a justifié la une choisie en l'assimilant au «symbole de la liberté d'expression, de la liberté de culte, de la démocratie et de la laïcité». Il a également expliqué sa colère envers les médias américains: «quand ils floutent ce dessin [...] ils floutent la démocratie».
Conscient des réflexions de certains Américains qui accusaient la rédaction d'avoir provoqué cet attentat, le rédacteur en chef ajoute que: «Nous ne tuons personne. (...) Nous devons arrêter de confondre les meurtriers et les victimes. Nous devons arrêter de dire que ceux qui écrivent et dessinent sont des provocateurs, qu'ils mettent de l'huile sur le feu. Nous devons cesser de mettre les penseurs et les artistes dans le même sac que les meurtriers.»

Aux yeux de Gérard Biard, si cette une représente Mahomet, il ne s'agit pas d'une provocation envers une religion mais de défendre la liberté de culte. «Chaque fois que nous faisons un dessin de Mahomet, chaque fois que nous faisons un dessin du prophète, chaque fois que nous faisons un dessin de Dieu, nous défendons la liberté de culte». Il conclut en affirmant que «la religion ne doit pas être un argument politique»." Fin des paroles du cyber-journaliste.

Je dis :
Allah –glorifié et élevé soit-Il- a dit dans le Coran (selon le sens): { Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident. } [Al 'Imrane: 164]

Gérard Biard n'est pas un meurtrier mais il est bien pire que cela. Car en se moquant d'Allah et de Son Messager, c'est la malédiction et le châtiment éternel qu'il risque de provoquer contre lui, ainsi que contre les gens qui le soutiennent ou refusent de condamner cela au nom de la liberté.

Allah Le Tout Puissant a dit dans le Coran (selon le sens) :
{ Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui avez cru priez sur lui et adressez [lui] vos salutations.
Ceux qui offensent Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l'au-delà et leur prépare un châtiment avilissant.
Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu'ils l'aient mérité, se chargent d'une calomnie et d'un péché évident. } [Al Ahzab: 56 à 58]

Gérard n'est pas excusable et il se fait de l'injustice à lui-même. Au lieu d'aimer Allah et de se repentir à Lui, il adore sa passion qu'il nomme liberté. Il n'y a pas de prétexte valable dans cette affaire. C'est la liberté mécréante qui détruit l'humanité et l'humilie, et ce n'est qu'une ruse de Satan. Par sa menace "que la malédiction soit sur les faiseurs d'images", le Messager d'Allah - صلى الله عليه وسلم - a interdit de représenter les humains de façon générale, cela sans faire de distinction entre les sculptures, les dessins, les peintures, les photos ou les vidéos. Tout ce qui est appelé "image" en arabe entre dans l'interdiction.

Si l'islam ne doit pas être un argument politique, alors qu'es qu'un argument politique valable ? Il y a de la politique dans l'islam mais ce n'est pas l'injustice de la démocratie, ni de la laïcité, ni de l'anarchie, ni le pluralisme, ni aucune autre injustice. L'attentat qui a été commis est un crime et non pas un acte politique en Islam. Les attentats ne sont pas légiféré en Islam. L'islam est une religion de loyauté et de clarté, une religion qui protège le sang des gens. Alors pourquoi rendre le mal par le mal ?

Les journalistes doivent retourner vers Allah. Pourquoi voulez-vous que l'islam se manifestent seulement dans "l'intimité" des croyants ou dans les mosquées, tout en voulant que les caricatures malsaines et la mécréance soit autorisé au nom de la liberté ? Parce que votre mécréance ne peut pas rester cacher, elle est obligée de se manifester à un moment ou un autre. Mais sachez que ce chemin est le chemin de la difficulté et du châtiment ici-bas et dans l'au-delà. Tandis que l'islam est le droit chemin, le chemin de la facilité qui mène à la félicité ici-bas et dans l'au-delà.

Craignez Allah votre Maitre. Vous êtes en droit de détester les auteurs des attentats, mais vous n'avez pas le droit d'assimiler les crimes à l'islam.
Le fait de détester ce qu'Allah déteste n'implique en aucun cas l'injustice. Condamner les attentats doit être un acte islamique et non pas un acte démocratique, libéral ou laïc.
Il n'y a pas de lien possible entre les dessins et la liberté de culte !

O Gérard, sache que moi je défendrais toujours ma religion qui est l'islam ainsi que le Prophète Mohammed (et non pas "Mahomet") qui est la meilleure des créatures.
Et si tu défends la liberté de culte, alors permet moi de te poser la question: quel est ton culte ? Ou bien sais-tu ce qu'est vraiment le culte ?! Et pour qui est ce culte ? Et si tu ne sais pas expliquer les paroles qui sortent de toi, pourquoi donc ne réfléchis-tu pas avant de parler ou d'agir ?
Et si en fait c'est juste la liberté de faire des dessins que tu défends, n'as-tu donc rien trouver de mieux à faire dans cette vie que ton Créateur t'a offert ? Plutôt, ton intention doit être de chercher à satisfaire Allah ton Créateur qui t'a comblé de bienfaits.

Si les caricatures ne sont pas de l'huile sur le feu comme tu le prétends, ce n'est pas non plus une solution pour améliorer ta situation ou celle des autres. Le temps dans cette vie est court, la mort peut surgir à tout moment, et si tu ne te repens pas sincèrement, tu risques de bruler dans l'Enfer éternellement. Les dessins te nuisent et ils ne nuisent pas aux musulmans.

Combien de temps as-tu passé dans l'ignorance, les passions futiles et l'insouciance ?
Il est temps de se réveiller et de demander pardon à Celui à qui tu as désobéi; Allah le seul et unique Vrai Dieu en droit d'être adoré. Le culte signifie l'adoration et c'est le droit de Dieu. Ce n'est pas juste une liberté mais c'est une obligation et un devoir de vouer notre culte à Allah, le Seigneur de toutes choses. C'est la raison pour laquelle Allah a révélé la Torah, l'Evangile et le Coran. Les gens n'ont pas besoin de la laïcité, tout comme ils n'ont pas besoin de l'hypocrisie.

O Gérard, crois-tu qu'il n'y a pas de liberté en Islam ?! Ou bien crois-tu que la liberté peut être illimitée ?! Tu es perdu sans la foi en ton Créateur. O Gérard, tu as commis un grave péché, mais ne te suicide pas, car la porte du repentir est encore ouverte.

Allah –glorifié et élevé soit-Il- a dit à Son Prophète - صلى الله عليه وسلم - (selon le sens): {Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers.} [Al Anbiya: 107]
L'imam ibn AlQayim a dit: « Le plus authentique des deux avis sur le verset c'est que cela est général. » C’est-à-dire que la miséricorde englobe l'ensemble des croyants, l'ensemble des mécréants et des hypocrites. (voir Djalla al afham et Bada'i at tafssir vol. 2 p. 207)
'Amr ibou 'Ass, un compagnon du noble Prophète Mohammed - صلى الله عليه وسلم - n'osait même pas le regarder par pudeur.
N'allez-vous pas respecter l'homme qu'Allah a le plus aimé ? Ce respect obligatoire fait-il vraiment offense à votre prétendue liberté ?

O François Hollande, vas-tu finir par condamner les moqueries contre Mohammed - صلى الله عليه وسلم - ? Ou bien veut-tu être inclus dans le dernier verset de sourate Al Kothar ? Allah –glorifié et élevé soit-Il- a dit dans cette sourate en s'adressant à son Prophète - صلى الله عليه وسلم - (selon le sens) :

{ Nous t'avons certes, accordé l'Abondance.
( 2 ) Accomplis la Salât pour ton Seigneur et sacrifie.
( 3 ) Celui qui te hait sera certes, sans postérité. }
L'Orient n'est pas comme le prétendait l'orateur franc maçon Dubroc : "le berceau de l'ignorance et du fanatisme" et "le roc de la barbarie". Mais au contraire, La Mecque et Médine représentent le berceau du savoir et de l'équité. De là-bas est sorti tout le bien pour l'humanité, dans tous les domaines de la vie…

Le Messager d'Allah se nomme Mohammed ibn 'AbdiLlah ibn 'Abdel Mouttalib ِAl Qoraychy (Abou Al Qasam) – sallAllahou 'alayi wa salam-.

Mahomet est un mot proche de ma houmid, qui en arabe signifie: "celui qui n'est pas loué." Tandis que Ahmed signifie "celui qui loue le plus."

Il y a aussi d'autres explications à connotation péjoratif du mot Mahomet dans les langues occidentales.
Voir le PDF: "A propos de la forme du nom de Mahomet" de Michel Masson Bulletin de SELEFA.

Il arrivait que le Prophète Mohammed plaisante, mais il ne mentait jamais même dans les plaisanteries. Il ne faut pas être jaloux de lui ni de sa renommée, mais il faut tout simplement l'aimé comme il le mérite. Cela en suivant sa voie. Il est le meilleur guide et le meilleur modèle pour l'humanité. Il n'a pas laissé un bien sans nous l'indiqué, ni un mal sans nous en avertir.

L'imam Ahmed ibnou Taïmiya a dit à son sujet:
« Et celui qui aura examiné les situations du monde, se sera éclairci pour lui le fait qu'Allah n'a pas comblé les gens de la terre d'un bienfait plus immense que celui de son envoi (prière d'Allah et paix sur lui), et que ceux qui ont rejeté son message, sont ceux sur lesquelles Allah a dit (selon le sens): { Ne vois-tu point ceux qui troquent le bienfait d'Allah contre l'ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition (l'Enfer). } [Ibrahim: 28].

C'est pour cela qu'il a caractérisé par la reconnaissance (le remerciement) celui qui a accepté ce bienfait (l'islam), Il a ainsi dit –élevé soit-Il- { Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres, pour qu'ils disent : “Est-ce là ceux qu'Allah a favorisés parmi nous ?” N'est-ce pas Allah qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants ? } [Al An'am: 53].
» Fin de propos (voir al djawab as-sahih).

Et Allah a le savoir de ce que les intentions cachent. Il est le Garant sur tout et Il me suffit.

'Abd asSalam

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Localisation : addounia
Date d'inscription : 02/11/2014

http://vers-le-firdaws.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum