La sincérité envers Allah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La sincérité envers Allah

Message par 'Abd asSalam le Dim 2 Nov - 20:36

بسم الله الرحمن الرحيم


On demanda à Hamdûn Al-Qasâr : « Pourquoi les propos des pieux prédécesseurs sont-ils plus profitables que les nôtres ? » Il répondit : « Car ils ont parlé pour la gloire de l’islam et l’agrément du Miséricordieux, alors que nous parlons pour la gloire des âmes, la recherche de ce bas-monde, et l’agrément des créatures. »

L'imam Abou Al-‘Âliyah a dit : « Les Compagnons de Mohammed -صلى الله عليه وسلم- m’ont dit: n’œuvre pas pour autre qu’Allah, sinon Il te confiera à celui pour qui tu as œuvré. »

Badîl Al-‘Uqaylî a dit : « Celui qui vise Allah à travers son acte, Allah tournera Son Visage et le cœur des serviteurs vers lui ; alors que celui qui œuvre pour autre qu’Allah, Il détournera de lui Son Visage et le cœur des serviteurs. »

Mohammad Ibn Al-Qâsim a dit : « J’ai côtoyé Mohammad Ibn Aslam plus de vingt ans, et je ne l’ai jamais vu accomplir deux unités de prière surérogatoires, autres que celles du vendredi. Je l’ai entendu une fois jurer : « Si je pouvais accomplir une prière surérogatoire en un lieu où même mes deux anges ne me verraient pas, je le ferais, de peur de tomber dans l’ostentation. » Il entrait dans un de ses appartements et fermait la porte, si bien que je ne savais pas ce qu’il y faisait, jusqu’à ce que j’entende un de ses jeunes enfants parler de ses pleurs. Lorsqu’il voulait sortir, il lavait son visage, s’appliquait du khôl, et ainsi on ne voyait pas les traces des pleurs. Il envoyait également des vêtements à des gens, et disait au porteur : Fais en sorte que personne ne sache qui les a envoyés. »

L'imam Al-Hassan Al Bassry a dit : « J’ai connu des gens qui ne pouvaient accomplir une œuvre et l’afficher, car ils savaient que l’œuvre la plus préservée de Satan est celle accomplie en secret. L’un d’eux pouvait avoir des invités, et accomplir la prière derrière eux, sans que ceux-ci ne s’en aperçoivent. »

On rapporte que lorsque quelqu’un entrait chez Ar-Rabî’ Ibn Khuthaym et que le Coran était dans ses mains, il le cachait.
‘Abd As-Samad Ibn Macqal rapporte : « On demanda à Wahb Ibn Mounabbih : « Ô Aba AbdiLlah ! Deux hommes accomplissent la prière, l’un prolonge plus la station debout et le silence, et l’autre prolonge plus la prosternation, lequel est le meilleur ? » Il répondit : Celui qui est le plus sincère envers Allah. »

‘Abd Allah Ibn Abî Al-Hudhayl a dit : « Arriva l’heure de la prière et on demanda à un shaykh de s’avancer pour la diriger. Il refusa et on lui demanda : « Qu’est-ce qui t’a empêché de t’avancer ? » Il répondit : J’ai craint que quelqu’un passe et ne dise : ils lui ont demandé de diriger la prière car il est le meilleur d’entre eux. »

‘Imrâne ibn Khâlid rapporte : « J’ai entendu Mohammed Ibn Wâsi’ dire : l’homme pleure depuis vingt ans, alors que sa femme est à ses côtés et ne le sait pas. »

Al-Kharîbî a dit : « Les pieux prédécesseurs recommandaient que l’homme ait une œuvre pieuse cachée, dont ni son épouse ni personne d’autre n’a connaissance. »

L'imam Ahmed Ibn Hanbal a dit : « Allah n’a élevé Ibn Al-Moubârak qu’en raison de la crainte d’Allah qu’il éprouvait. »

Ayyûb As-Sikhtiyânî priait la nuit et le cachait, et au matin il élevait la voix comme s’il venait de se lever.
‘Omar ibn Thâbit rapporte : « Lorsque ‘Alî Ibn Al-Houssayn décéda, on le lava et on vit sur son dos une trace noire. Des gens demandèrent : « Qu’est-ce cela ? » Et on leur répondit : Il portait des sacs de farine, de nuit, sur son dos, et les distribuait aux pauvres de Médine. »

Ja’far Ibn Zayd Al-‘Abdî rapporte : « Un homme passa devant un groupe de personnes qui firent ses éloges en les lui faisant entendre. Lorsqu’il les dépassa, il s’arrêta, tourna son visage vers le ciel et dit : Ô Allah, si eux ne me connaissent pas, Toi tu me connais. »

Ayyûb As-Sikhtiyânî était sensible et pleurait, mais il aimait cacher cela à ses compagnons, si bien qu’il tenait son nez comme s’il était enrhumé, et lorsqu’il craignait de fondre en larmes, il se levait.
Un homme accomplissait chaque année le pèlerinage à pied, et un soir, alors qu’il dormait sur son lit, sa mère lui demanda à boire. Il lui fut pénible de se lever pour apporter de l’eau à sa mère, et à ce moment il se souvint de ses pèlerinages accomplis à pied qui ne lui causaient aucune peine. Il fit son examen de conscience, et constata que cela ne lui était pas pénible en raison du fait que les gens le voyaient et le louangeaient. Il sut alors qu’il était dupé.

Ar-Rabî’ Ibn Sabîh rapporte : « Un jour, Al-Hasan adressa une exhortation et un homme pleura et gémit. Al-Hasan lui dit alors : Par Allah ! Allah t’interrogera sur ce que tu as visé par cela. »

Mohammed Ibn Yousouf Al-Firyâbî rapporte : « J’ai entendu At-Thawrî dire : « Il n’y a pas d’œuvre meilleure que l’étude du hadith, si l’intention est saine en cela. »

Ahmed dit : « J’ai demandé à Al-Firyâbî ce qu’était l’intention, et il répondit : Que tu vises par cela la Face d’Allah, et la Demeure de l’au-delà. »

Al-Fudayl Ibn ‘Iyâd a dit : « Si on te dit : « Faux-dévot ! » tu te mets en colère et cela t’est pénible, alors qu’il est possible que cela soit vrai. Tu t’es paré pour ce bas-monde, tu feins, tu raccourcis ton vêtement, et tu embellis ton apparence afin que les gens disent que tu es un adorateur, qu’ils t’honorent, te regardent, viennent à toi et te fassent des cadeaux. »
L'imam Abou Hâzim Salamata ibnou Dinar a dit : « Dissimule tes bonnes actions plus encore que tu ne dissimules tes péchés. »
Ibrâhîm Ibn Ad-ham a dit : « N’est pas sincère envers Allah celui qui aime la célébrité. »

L'imam Bichr Ibn Al-Hârith a dit : « Je ne connais pas un homme qui ait aimé être connu sans que sa religion ne disparaisse et qu’il ne soit démasqué ; et ne connait pas la douceur de l’au-delà celui qui aime que les gens le connaissent. »
Il a aussi dit : « Le trésor du croyant consiste à ce que les gens ne prêtent pas attention à lui, et qu’ils ignorent où il réside. »
Et aussi : « Suffit comme flatterie de l’âme que tu la blâmes devant les gens, comme si tu cherchais à l’embellir en la blâmant, et c’est là une manière de l’enlaidir auprès d’Allah. »

Mohammed Ibn Al-Hasan rapporte: « Lorsque Abou ‘AbdiLlah [l’imam Ahmad] marchait dans la rue, il réprouvait que quelqu’un le suive. »

L'imam Ahmed ibn Hanbal a dit : « J’aimerais vivre dans les montagnes de la Mecque afin de ne pas être connu, car j’ai été éprouvé par la célébrité. »

Mohammad Ibn Yousouf Al-Asbahânî n’achetait pas son pain d’un seul boulanger, et il disait : « Il se peut qu’ils me connaissent et me fassent des cadeaux, et qu’ainsi je sois de ceux qui vivent de leur religion. »

‘Abd Allah Ibn Al-Muhayrîz entra dans une échoppe pour acheter un vêtement, et un homme dit au propriétaire de l’échoppe : « Il s’agit de Ibn Al-Muhayrîz, alors sois conciliant dans la vente. » Ibn Al-Muhayrîz se mit en colère et dit : « Nous achetons avec notre argent et pas avec notre religion. »
Al-Fadl Ibn Mouhalhal rapporte : « Sofyâne (At-Thawrî) me dit : « Où réside le salut ? » Je répondis : « Dans le fait de ne pas être connu ? » Il me dit : « Cela n’est pas possible, mais le salut réside dans le fait que tu aimerais ne pas être connu. »

L'imam Sofyâne At-Thawrî رحمه الله a aussi dit : « J’ai débuté l’apprentissage de la science sans véritable intention, puis Allah m’a accordé cette intention [sincère]. »

L'imam abou Mohammed Soyâne ibn ‘Uyaynah رحمه الله a dit : « Celui qui se pare devant les gens d’une chose dont Allah sait qu’il est à l’opposé, Allah l’enlaidit. »
Il rapporte aussi : « Un homme dit : « L’amour des honneurs m’a perdu. » et un autre lui répondit : « Si tu avais craint Allah, tu aurais atteint les honneurs. »

L'imam Al-Awzâ’î a dit : « L’ascétisme en ce bas-monde consiste à délaisser les éloges et œuvrer sans chercher à être loué par les gens pour cela. »

Ar-Rabî’ rapporte : « J’ai entendu Ac-Châfi’î dire : J’aurais aimé que les gens connaissent cette science [ses livres] sans que rien ne m’en soit attribué. »
Abû Ishâq Al-Fazârî a dit : « Il est des gens qui aiment qu’on fasse leurs éloges, alors qu’ils ne pèsent pas plus qu’une aile de moustique auprès d’Allah. »

Ibn Al-Muhayrîz rapporte : « J’ai entendu Fadâlah Ibn ‘Oubayd dire –alors que je lui avais demandé une recommandation : voici des caractéristiques dont Allah te fera profiter : si tu peux connaître sans être connu, fais-le ; si tu peux écouter sans parler, fais-le ; et si tu peux t’asseoir avec d’autres sans qu’on s’assoit avec toi, fais-le. »

Moutarrif Ibn ‘Abd Allah a dit : « Dormir toute la nuit et me lever plein de regrets m’est préférable au fait de prier la nuit et me lever infatué de ma personne.»

Nâfi’ Ibn Jubayr a dit : « Celui qui participe à un convoi funéraire, afin d’être vu par la famille du défunt, n’y participe pas en réalité. »

‘Oubayd Allah Ibn Abî Ja’far a dit : « Si quelqu’un prend la parole dans une assise et qu’il lui plaît de parler, qu’il cesse ; et s’il reste silencieux et que cela lui plaît, qu’il parle. »

L'imam Hammâd Ibn Zayd رحمه الله rapporte : « Ayyûb [As-Sikhtiyânî] était dans une assise lorsque les larmes envahirent ses yeux, il se mit alors à se moucher et dire : Quel rhume ! »

Un conteur vint trouver Mohammed Ibn Wâsic et lui dit : « Pourquoi les cœurs ne craignent-ils pas, les yeux ne pleurent-ils pas, et les peaux ne tremblent-elles pas ? » Il lui répondit : « Ô untel ! Je constate que les gens ne sont venus que pour toi. Lorsque le rappel émane du cœur, il touche le cœur. »

L'imam ‘AbdouLlah Ibn Al-Moubârak (mort en 181 رحمه الله) a dit : « Une œuvre minime peut être multipliée par l’intention, et une œuvre importante peut être diminuée par l’intention. »
La traduction n'est pas de moi; cela fut traduit et publié par "les salafis de l’Est".


Dernière édition par 'Abd asSalam le Dim 2 Nov - 20:45, édité 1 fois

'Abd asSalam

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Localisation : addounia
Date d'inscription : 02/11/2014

http://vers-le-firdaws.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sincérité envers Allah

Message par petitmuslim le Dim 2 Nov - 20:38

As-salam 'alaykum wa rahmatullah wa barakatuh,

Ce n'est pas que je sois en désaccord avec le sujet, bien au contraire, et barakAlalhufik pour le rappel mon frère. Mais, pourquoi y a-t-il toujours des références salafistes sur ce forum ?
avatar
petitmuslim

Masculin
Nombre de messages : 489
Age : 21
Localisation : France / Ile-De-France / Val d'Oise
Date d'inscription : 24/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sincérité envers Allah

Message par 'Abd asSalam le Mar 4 Nov - 20:36

Wa 'alayka asSalam wa rahmatuLlahi wa barakatouh, qu'Allah te facilite pour apprendre.
Je ne connais pas les intervenants sur ce forum mais ce que tu dis est bon signe.

Parmi les preuves de la prophétie de Mohammed ibn 'AbdiLlah -صلى الله عليه وسلم- il a le fait qu'il ait prédit la situation actuelle de sa communauté, et nous constatons tous que cela est comme il a dit.

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Les juifs se sont divisés en soixante et onze groupe, les chrétiens se sont divisés en soixante-douze groupes et cette communauté se divisera en soixante-treize groupe, tous en Enfer, sauf un seul groupe. » Les compagnons demandèrent : « Quel est ce groupe, ô Messager d'Allah ? »
Il répondit : « Al-jamâ’a (le Groupe). » et dans une version: « Ce sont ceux qui sont sur ce sur quoi je suis aujourd'hui et mes Compagnons. »

Ce hadith sahih prouve l'existence des sectes islamiques et aussi que les musulmans ne sont pas tous égarés, sectaires.
Certains disent que ce hadith est faible, mais cette prétention n'est pas basée sur une cherche scientifique digne de ce nom, ils disent plutôt cela car ils savent que le hadith représente un argument en leur défaveur...

Ce hadith a été rapporté du Prophète –salla Allahou 'alayi wa salam- selon une bonne dizaine de sahabas dont 'Ali ibn abi Talib, 'Abd Allah ibn Mas'oud, Sa'd ibn abi Waqass, Mou'awiya ibn abi Sofianne, Anas ibn Malik, 'Off ibn Malik alAchja'i, 'Amr ibn Off alMouzany, abou Houreyra, abou Darda, 'Abd Allah ibn 'Amr ibn 'Ass, Djabir ibn 'AbdiLlah, abi Houmama alBahili, 'Abd Allah ibn al'Abbas, Wathila ibn al'Asqa'.

On ne compte pas le nombre de savants qui ont estimés ce hadith authentique; comme AtTirmidhi, alHakim, l'imam ibn Hibban alBoussty, l'imam alBaghawy, ibn Diya alMaqdissy, abou Na'im alAsbahany, ibn al'Araby, AlBarqawy, al Jozaqany, alBoussayry, 'AbdalHaqq alIchbaly, Yahya ibn alHousseyn ibn alQassam, l'imam ibn Taymiya, Ismail ibn Kathir, Mohammed ibn 'Othmane adDhahaby, al 'Iraqy, alTibby, l'imam Ibrahim ibn Moussa abou Isshaq alChattiby, ibn Hajr al'Assqalany, alSakhawy, AlSouyoutty, alManawy, alSan'any, ibn al'Alqamy, alMoubarakfoury, 'Abd Allah ibn 'Ali alWazir, Mohammed ibn Ibrahim alMoufadal, Ahmed Chakir, 'Abd al'Aziz ibnou Baz, Mohammed al Albani, Mohammed ibn Salah al'Otheymine, l'imam Mouqbil ibn Hadi alWadi'y et j'en passe.

Donc, Il n'y a qu'une seule bonne compréhension de l'islam, tandis qu'il y a beaucoup de mauvaises compréhensions de l'islam; comme celle des chiites, celle des soufis, celle des mou'tazilas, celles des khawarijs, Sayid Qutb, Oussama ben Laden, Mohammed Hassan, Tariq Ramadan, Youssouf alQardawi, et autres.
Par exemple les khawarijs ne sont pas salafis, même si certains d'entre eux se disent salafi comme en Tunisie, en Egypte et ailleurs mais c'est mensonger.

L'imam 'AbdouLlah Ibnou Mas’oud رضي الله عنه, a dit : « Le groupe (al jamâ’a), c’est ce qui est conforme à la vérité même si tu es tout seul, et dans ce cas c’est toi qui es le groupe. »
Rapporté par l'imam Al-Lâlakâ’î dans Charh ousûl i’tiqâd ahl al-sunna (Commentaire des fondements de la croyance des gens de la Sounna) n° 160

Al-‘Irbâd Ibn Sâriyah رضي الله عنه a dit : « Le Messager d’Allah (sallAllahu ‘alayhi wa salam) nous adressa un sermon éloquent qui fit trembler les cœurs et couler les larmes. Je dis : ô Messager d’Allah ! Cela ressemble à un sermon d’adieu, alors fais-nous des recommandations.
Il dit : « Je vous recommande de craindre Allah, et d’écouter et obéir, même si c’est un esclave abyssin qui vous gouverne. Quiconque vivra parmi vous verra de nombreuses divergences, alors attachez-vous à ma Sunna et la Sunna des califes bien guidés, mordez-y avec vos molaires. Et prenez garde aux choses nouvelles [dans la religion] car toute innovation est un égarement. »
(As-Sahîhah n° 937 de l'imam Al Albani)

'Abd asSalam

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Localisation : addounia
Date d'inscription : 02/11/2014

http://vers-le-firdaws.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sincérité envers Allah

Message par 'Abd asSalam le Mar 4 Nov - 20:46

ِAussi, le Seigneur de l'univers (gloire à Lui) a dit (selon le sens rapproché):
{Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté. Or, ils ne cessent d'être en désaccord (entre eux,) sauf celui à qui ton Seigneur fait miséricorde. C'est pour cela qu'Il les a créés. Et la parole de ton Seigneur s'accomplit : “Très certainement, Je remplirai l'Enfer de djinns et d'hommes, tous ensemble.”} Sourate Houd (11), 118-119

L'imam 'Omar ibn 'AbdAl'Aziz a dit (expliquant les versets): "Il a créé les gens de la miséricorde pour ne pas qu'ils divergent."

L'imam Malik ibn Anas a dit: "Ceux à qui Allah fait miséricorde ne divergent pas."

Et l'imam Ahmed ibn Taymiya a dit: "Il (Allah) a donc informé que les gens de la miséricorde ne divergent pas, et les gens de la miséricorde ce sont les suiveurs des Prophètes en paroles et en actes, ce sont les gens du Coran et du hadith de cette communauté, celui donc qui divergent d'eux dans quelque chose a perdu la miséricorde à la mesure de cela." Majmou' alfatawa 25/4

'Abd asSalam

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Localisation : addounia
Date d'inscription : 02/11/2014

http://vers-le-firdaws.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sincérité envers Allah

Message par 'Abd asSalam le Mer 5 Nov - 13:43

Le Messager d'Allah -صلى الله عليه وسلم- a dit à Abou Moussâ Al-Ach’ârî et Mou’âdh ibn Jabal :
« Annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir, facilitez et ne rendez pas difficile, unissez-vous et ne divergez pas », il a dit aussi : « Vous n’avez été envoyé que pour faciliter, pas pour rendre difficile » (Al-Boukhârî et Mouslim). Et il a dit -صلى الله عليه وسلم- a dit : « Cette religion est facile. »
Je conseille de lire les livres de l'imam Mohammed ibn 'Abdel Wahab et d'écouter les cours des savants.

Il ne faut pas dire "wahabite" car Al Wahab c'est un des noms d'Allah que l'on traduit par "Grand Donateur". La preuve de cela; Allah a dit en citant l'invocation des gens de science, selon le sens:
{Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur (Al Wahab).} [Al Imrane (3): 8]

Et l'imam Mohammed ibn 'Abd alWabab ibn Souleymane (رحمه الله) était un homme sincère qui voulait le bien pour les gens. Il n'a pas fondé de secte, ni d'idéologie politique nouvelle. C'est un imam salafi, on peut dire cela pour résumer. A ses ennemis, on leur demande: Qu'es qui est en contradiction avec l'islam authentique dans ses livres ou ses lettres? Mais ils ne donnent jamais de réponse…
Cet homme était de la tribu de bani Taymim et l'imam alBoukhary a rapporté dans son Sahih (4366 et 2543) selon abou Houreyra que le Prophète d'Allah (SallAllâhou 'alayhi wa salam) a dit: "Ce sont les plus durs de ma communauté contre le Dajjal."

Comme livres traduit de l'arabe que je conseille il y a aussi:
"200 questions réponses sur la croyance" de l'imam Hafidh alHakamy, "Comment j'ai connu Allah" de l'imam 'Abde Rahman ibn Nasser AsSa'ady et "La croyance de l'unicité" du savant Saleh alFawzan.

'Abd asSalam

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Localisation : addounia
Date d'inscription : 02/11/2014

http://vers-le-firdaws.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sincérité envers Allah

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum