RAPPEL D'UN ÉVÈNEMENT IMPORTANT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RAPPEL D'UN ÉVÈNEMENT IMPORTANT

Message par faqir le Ven 22 Juin - 23:52



بسم الله الرحمن الرحيم





Bismillaahi arRahmaani arRahîm

Nous sommes sommes certes entrés dans le mois de Sha°baan, le huitième mois de l'année, le mois précédant le mois béni de Ramadaan. Et le but de ce message est de propager un noble récit prophétique (hadîth) se rapportant à un immense évènement ayant lieu durant ce mois et à propos duquel beaucoup d'entre nous sont inattentifs et insouciants.

L’objectif en cela et d'attirer l'attention de chacun d'entre nous afin de se préparer pour ce grand évènement afin que le Pardon et la Miséricorde divine nous englobent tous à cette occasion in shaa Allaah. Afin que se purifient les coeurs de toute forme de polythéisme (chirk), qu'il soit mineur (asghar), majeur(akbar), apparent(jalî) ou caché(khafî), qui ait pu les entacher et également pour les purifier de tout ce qui a pu les alourdir comme jalousie, haine, rancoeur ou rancune envers un frère ou une soeur.


Le hadith en question dit:


"

يَطَّلِعُ اللَّهُ تَبَارَكَ وَتَعَالَى إِلَى خَلْقِهِ لَيْلَةَ النِّصْفِ مِنْ شَعْبَانَ فَيَغْفِرُ لِجَمِيعِ خَلْقِهِ إِلا لِمُشْرِكٍ أَوْ مُشَاحِنٍ "




Essai de traduction:

"Allaah-tabaaraka wa ta°aalaa- lors de la nuit de la moitié du mois de Sha°baan considère Sa création. Il pardonne alors à l'ensemble de Ses créatures à l'exception de celui qui commet du polythéisme (chirk) et de celui dont le coeur est chargé de haine [ayant de l'aversion non-justifiée légalement envers son frère musulman]."

Le Cheikh Muhammad Nâssir ud Dîn Al Albânî (m. 1420 hijrî - 1999 milâdî)-rahimahu Allaahu ta°aalaa- dit dans "As silsilat as Sahîhah" [n°1144] concernant ce hadîth:

" Hadith authentique ["sahîh"]. Il est rapporté par un groupe de compagnons par différentes voies qui se consolident les unes les autres, il s'agit de Mu°aadh ibn Jabal, Abû Tha°labata al Khushanî, °Abdullaahi ibn °Amr, Abû Mûsâ al Ash°arî, Abû Hurayrah, Abû Bakr as Siddîq, °Awf ibn Maalik et °Â'ishah (qu'Allaah les agréé tous)..." puis le Cheikh après une analyse en détail de chacunes de ces versions, conclu: "et en résumé, nous tirons la conclusion que le hadîth par l'ensemble de ses voies est authentique ["sahîh"] sans aucun doute. Ceci alors que l'authenticité d'un hadîth est même établie par un nombre moindre de voies que cela, tant que celles-ci sont épargnées de faiblesse sévère, comme ceci est le cas pour ce hadîth. Donc ce que le Cheikh Al Qaasimî -rahimahu Allaah- rapporte dans son livre "Islaahu al Masaajid" (p.107) d'après les gens de l'éloge et de la critique ["al ta°dîl wa at tajrîh", il signifie les savants spécialistes dans ce domaine] affirmant qu'il n'existe concernant le mérite de la nuit de la mi-sha°baan aucun hadîth authentique, alors ceci ne constitue pas une parole à laquelle on doit se fier ni se référer. Et même s'il se trouve que parmi eux certains ont fait une pareille affirmation, alors cela n'est dû qu'à la précipitation et l'absence d'efforts conséquents fournis dans la recherche et le recensement des voies [de ce hadîth] à la manière de ce que tu as pu constater dans ce qui précède. "(fin)

Je voudrais ensuite, à la lumière de ce hadîth, attirer notre attention à tous sur le fait que le musulman sincère, soucieux pour sa religion se doit de craindre pour lui-même de tomber dans ce qui constitue le plus grand et abominable des péchés: le polythéisme [ou l'associationnisme] (chirk), qui est le fait d'attribuer à Allaah un égal ou un partenaire dans un de Ses droits ou une de Ses particularités et attributs spécifiques.

En effet, il ne convient pas pour le musulman de se sentir à l'abri de tomber dans une forme de chirk, même mineur, et de ne pas se sentir concerné par les sévères menaces lancées à l'auteur d'un tel acte. Soyons attentifs à ces quelques versets:

Allaah dit dans le Coran:

{Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s'égare, très loin dans l'égarement. } S.4 v.116
(note : Ceci concerne celui qui meurt sans se repentir de ce péché (chirk) qu'il a commis, quant à celui qui se repent alors qu'il en est encore temps alors Allaah lui pardonne comme Il dit: {Dis: ‹Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux›. } S.39 v.53)

Allaah dit encore:

{Quiconque associe à Allah (d'autres divinités) Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs! } S.5 v.72

Il dit également:

{En effet, il t'a été révélé, ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé: ‹Si tu donnes des associés à Allah, ton oeuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants. }S.39 v.65

Il dit-Exalté soit-Il-:

{Mais s'ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu'ils auraient fait eût certainement été vain. } S.6 v.88

Et l'Imaam Muslim rapporte, d'après Jâbir ibn Abdillaah-radhya Allaahu °anhu-, que le Prophète-sallaaAllaahu °alayhi wa sallam a dit: "Quiconque rencontre Allaah sans lui associer quoi que ce soit entrera au Paradis, et celui qui le rencontre en Lui donnant un quelconque associé entrera en Enfer." (n° 93)

Tous ces textes, ainsi que bien d'autres, mettant en lumière la réalité et l'extrême danger du chirk, doivent nécessairement sucsciter chez le musulman 3 réactions :

1. la crainte de tomber dans une de ses nombreuses formes et catégories,
2. ils doivent donc l'inciter à apprendre et connaître ces diverses formes et apprendre comment s'en préserver,
3. de même qu'il doit sans arrêt demander à Allaah de l'en éloigner et l'en préserver.

C'est cela même que doit être l'attitude du musulman sincère.

Allaah nous relate l'histoire de Son Messager Ibraahîm-°alayhi assalaatu wa assalaam- et que celui-ci l'invoqua en ces termes:

{Et (rappelle-toi) quand Abraham dit: ‹Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et préserve-moi ainsi que mes enfants de l'adoration des idoles. } S.14 v.35

Voici donc Ibraahîm, le bien-aimé et rapproché d'Allaah [khalîlu Allaah] (S.4 v.125) et l'Imaam des monothéistes, qui craint pour lui-même et sa descendance le chirk et se réfugie auprès d'Allaah, l'implorant de l'en éloigner et pas seulement de ne pas tomber dedans mais de le placer loin et hors d'atteinte!

Ibn Jarîr At Tabarî (m.310 hijrî) rapporte dans son tafsîr qu'Ibraahîm at Taymî (m.92 ou 94 hijrî) dit à propos de ce verset:

"Qui est à l'abri de l'épreuve (al fitnah) après Ibraahîm, l'ami privilégié d'Allaah?"

Et prenons également leçon et exemple sur l'attitude de nos pieux prédécesseurs, voici Hudhayfah ibn Al Yamaan-radhya Allaahu °anhu-, parmi ceux qu'Allaah a élu et choisi comme compagnon pour Son messager, qui dit, comme le rapporte Al Bukhaarî et Muslim: "Les gens avaient pour coutume d'interroger le Messager d'Allaah-sallaaAllaahu °alayhi wa sallam- à propos du bien alors que moi, je l'interrogeais à propos du mal de crainte qu'il ne m'atteigne."

Le noble Cheikh Saalah al Fawzân-qu'Allaah le préserve-dit dans son explication du livre très instructif et bénéfique "NawaaqiD ul Islaam" en commentaire de cette parole de Hudhayfah: "C'est cela même la juste compréhension! Car il n'a pas élevé sa propre personne [en se considérant à l'abri] et il a dit: de peur qu'il ne m'atteigne..." (p.38)

Et Ma°qil ibn Yassaar -radhya Allaahu °anhu- dit:

"Je suis parti, moi et Abû Bakr as Siddîq-radhya Allaahu °anhu- à la rencontre du Prophète-sallaa Allaahu °alayhi wa aalihi wa sallam-. Il dit alors: "Ô Abaa Bakr le chirk parmi vous est certes plus discret et imperceptible que la marche de la fourmi!" Alors Abû Bakr dit:" Le chirk n'est-il pas le fait que la personne adopte avec Allaah une autre divinité?"Et le Prophète-sallaaAllaahu °alayhi wa sallam-de dire: "Par Celui dans la main de Qui se trouve mon âme, le chirk est certes plus discret et imperceptible que la marche de la fourmi! Ne devrais-je t'indiquer une chose, si tu la dis, elle l'eloignera (le chirk) de toi qu'il soit en petite ou grande quantité? Dis: Ô Allaah! Je me réfugie auprès de Toi contre le fait de t'attribuer un associé sciemment et je te demande pardon pour ce que je fais sans le savoir." [Allaahummaa innî a°ûdhu bika an ushrika bika wa ana a°lam wa astaghfiruka limaa laa a°lam]. (Rapporté par Al Bukhaarî dans "Al Adab al Mufrad" [n°716], et Abû Ya°laa Al Mûsilî dans son "Musnad" [1/61] et jugé authentique par le Cheikh Al Albaanî dans "Sahîh al Adab al Mufrad" [n°551])

Et est-il nécessaire de rappeler qui est Abû Bakr, ses qualités et ses mérites?!

Quant à la seconde chose à laquelle nous invite notre hadîth à en purifier nos coeurs: la haine et la rancoeur à l'égard de nos frères et soeurs, à moins que celle-ci ne soit motivée par une raison légiférée.

À cet égard, Allaah oriente les croyants dans leur ensemble à l'implorer par cette invocation: {"‹Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos coeurs aucune rancoeur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux›. "} S.59 v.10

Qu'Allaah nous accorde à tous un coeur pur et une poitrine légère, vide de toute forme de chirk et d'aversion envers une âme croyante!


Pour clôturer, je voudrais attirer notre attention sur une dernière chose, il s'agit de mettre en garde et d'avertir que concernant la nuit de la mi-sha°baan aucun acte d'adoration spécifique comme prière, invocation ou cérémonie n'est authentiquement rapporté du Prophète-sallaa Allaahu °alayhi wa sallam-, et ceci conformément à ce que les gens de science rappellent.

Et il est authentiquement rapporté du Messager d'Allaah qu'il dit -salaaaAllaahu °alayhi wa sallam-: "Quiconque accomplit un acte au sujet duquel il n'y a pas notre ordre, alors son acte est rejeté [non-accepté]." (Rapporté par Al Bukhaarî et Muslim et les termes ayant inspiré cette traduction sont de Muslim.)

Il convient donc, et est même obligatoire, pour le musulman de prendre garde de ne pas tomber dans l'innovation (bid°ah) et de s'en tenir strictement à ce qui est authentiquement rapporté concernant cette nuit et son mérite en l'acceuillant, comme nous l'avons vu, loin de toute forme de chirk et en concrétisant le monothéisme pur (At Tawhîd) envers Allaah pour lequel Il nous créa, et en pardonnant et en étant indulgent envers ceux qu'il y eut entre nous et eux une quelconque haine ou inimitié...

Et faisons en sorte que le fait de s'éloigner de la guidée du Prophète-°alayhi assalaatu wa assalaam-en divergeant de sa sunnah et en commettant des innovations ne soit pas une cause d'éloignement de la Miséricorde divine que nous tous espérons...

Et Allaah est plus Savant...



و الله أعلم و صلى الله على محمد عبده و رسوله و على آله و صحبه و سلم






Votre frère Abu Ismaa°îl Daawûd Al Andalussî.









réalisé en Sha°baan 1431, révisé et augmenté en Sha°baan 1433
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum