Hadiths Qudsî de 71 à 80

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hadiths Qudsî de 71 à 80

Message par titijennifer le Mar 27 Mar - 21:46

71. Okba ibn Amir - رضي الله عنه - rapporta qu’il avait entendu le messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dire :
"l’homme parmi ma communauté se lève la nuit pour se soigner par la purification tout en ayant sur lui des nœuds.

Lorsqu’il fait ses ablutions, un nœud se dénoue.
Lorsqu’il essuie sa tête un autre nœud se dénoue.
Lorsqu’il se lave les pieds, un autre nœud se dénoue.

Puis Allah dit à ceux qui sont derrière le Voile (les anges) :
regardez mon serviteur comment il se soigne par lui-même, que demande mon Fidèle ce qu’il veut et qu’il l’ait »
[Ahmed e Zawad ibn hibban]


72. Abou Hourayra - رضي الله عنه - rapporta que le messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dit :
"chaque dernier tiers de chaque nuit, Allah descend au ciel le plus bas et dit :
Qui m’invoque afin que Je l’accueille, qui Me demande afin que je lui donne, qui M’implore pardon afin que Je lui pardonne."
[Boukhari, Mouslim, Abou Daoud, An-nasaî, at -thirmidi et Ibn Majah]


73. Ibn mas’oud - رضي الله عنه - rapporta que le prophète - صلى الله عليه و سلم - dit :
"mon Seigneur se contente de deux hommes :
- Un homme qui s’éveille de son lit, hors de sa couverture, du sein de sa famille et de son entourage et se dirige vers la prière.
Notre Seigneur dit : Ô mes anges ! Regardez Mon serviteur comment il s’éveilla de son lit, de sa couverture,
du sein de sa famille et de son entourage et se dirigea vers la prière désirant ce que J’ai et ayant peur de ce que J’ai.

- Et un homme qui conquit pour la Cause d’Allah, lorsque ceux qui étaient avec lui s’enfuirent,
il constata ce qu’encourt la fuite et ce que comporte le retour au combat.
Alors il retourna et lutta jusqu’à ce que son sang se diffusa désirant ce que J’ai et ayant peur de ce que J’ai.

Allah dit à ses anges : Regardez comment il retourna en désirant ce que J’ai et ayant peur de ce que j’ai jusqu’à ce que son sang se diffusa. »
[Mousnad Ahmed, Abou Daoud, Zawaîd Ibn hibban et AL-Hakim dans AL moustadrak]


74. Abou Hourayra - رضي الله عنه - rapporta que le messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dit :
la première œuvre sur laquelle le serviteur est rappelé aux comptes sera la prière, s’il ne l’a pas complétée,
Allah dira : Regardez si mon serviteur a des prières surérogatoires,
Allah dira : « complétez ses prières obligatoires »
[An-Nasaî]


75. Okba ibn Amir - رضي الله عنه - rapporta qu’il avait entendu le Messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dire
« Allah se contente du berger de moutons dans la montagne qui appelle à la prière et prie.

Allah dit alors :
Regardez Mon serviteur comment il appelle à la prière puis il prie à cause de sa peur de Moi,
J’ai pardonné Mon serviteur et Je l’ai fait accéder au paradis »
[Abou Daoud, An-nasaî et zawaîd ibn hibban]


76. Abou Hourayra - رضي الله عنه - rapporta que le messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dit :
"des anges se succèdent auprès de vous pendant la nuit et d’autres durant le jour,
ils se réunissent lors de la prière de l’aube et celle de l’après midi (Al Asr)."

Ceux qui ont passé la nuit avec vous remontent au ciel, et Allah leur demande, malgré qu’il en est Plus informé :
"Comment avez-vous laissé mes serviteurs ? " Ils répondent :
Nous les avons laissés en train de faire la prière, de même lorsque nous les avons trouvés."
[Ibn Majah, Ahmed]


77. Abdoullah ibn Amr - رضي الله عنه - dit :
Nous avons fait la prière du Maghreb avec le messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - .
Des gens quittèrent la mosquée et d’autres continuèrent à évoquer Allah.

Tout de suite après, le messager d’Allah revint à la mosquée, rapidement, tout en soufflant et se dévoilant les pieds jusqu’aux genoux
et dit : réjouissez-vous, votre Seigneur a ouvert une des portes du ciel pour rivaliser de vous devant les anges en disant :
"regardez mes Fidèles, ils ont accompli une obligation et ils sont entrain d’attendre une autre."
[Ibn majah et Ahmed]


78. Naim ibn hammaz Al ghatfani - رضي الله عنه - rapporta qu’il avait entendu le messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dire :
Allah dit : Ô Fils d’Adam ! Ne sois pas inapte de faire quatre rak’aas (génuflexions) le début du jour et Je te suffis jusque sa fin »
[Ahmed, Abou Daoud et Zawaîd ibn Hibban]


79. Abu Hourayra - رضي الله عنه - rapporta que le messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dit :
« veux tu que je t’enseigne (ou veux tu que je t’informe) une expression qui est l’un des trésors du Paradis et située sous le trône ?
Tu dis : « il n’y a de puissance ou de force que grâce à Allah » Et Allah dit : "mon serviteur s’est soumis et obéi."
[Moustadrak Alhakim]


80. Abou Hourayra - رضي الله عنه - rapporta que le messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dit :
« chaque fois qu’Allah hissera le grade du serviteur croyant du paradis, le serviteur dira :
Ô mon Seigneur ! D’où ai-je tout cela. Allah dira : A cause de la demande de pardon de ton fils en ta faveur »
[Ahmed]

titijennifer

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 29/10/2011

http://www.al-sahih.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum