maladie de naissance dans l islam ?

Aller en bas

Re: maladie de naissance dans l islam ?

Message par Oum Louhey le Jeu 9 Mai - 18:23

Salem'aleykoum,

Beaucoup de non croyant face aux épreuves de la vie, crient à l'injustice, disent que si il y avait un Dieu, tout cela ne se produirait pas.

Cette vision est aux antipodes de la vision islamique.

Tout d'abord pour poser la réfléxion, il faut savoir que tout croyant, croit et espère en la vie future, la vie éternelle. Si bien que cette vie présente que nous vivons, n'est qu'un poussière face à l'éternité de la vie future et que son but n'est que de départager les bons des mauvais.

Pour imager cela, on pourrait voir cette vie comme un examen, ou un concours pour entrer dans une grande école, pour obtenir un poste...

Chaque être humain est éprouvé, chacun selon ses capacités pour voir comment il réagit face à l'épreuve. Va t-il se rebeller, perdre espoir, perdre la foi. Ou au contraire va t-il encore plus remettre sa confiance en Dieu.

L'exemple du Prophète Ayoub alayhi salam est très parlant. Ce Prophète a été éprouvé sur beaucoup de plans, l'argent, les biens, la famine, la maladie, la perte de ses amis, la perte de tous ses enfants.
Mais il a patienté, attendu la récompense d'Allah et n'a jamais lacher sa foi.


Perdre un enfant est une dure épreuve, le Prophète alayhi salat wa salam a lui même perdu presque tous ses enfants de son vivant, il les a pleuré aussi.
Mais quand on se remémore cette vie future, on sait que si nous suivons les ordres de Dieu, que nous patientons sur cette épreuve et les suivantes, incha Allah nous retrouverons nos enfants au Paradis. Et nous aurons l'éternité pour profiter d'eux.

Il est plus facile d'accepter le décès d'un enfant impubère en islam, que d'un enfant plus grand. Car tout enfant n'ayant pas atteint l'age de la puberté est promis au Paradis, étant donné qu'il n'est pas responsable des péchés qu'il a pu commettre, si tant est qu'il a eu le temps d'en faire.

Allah nous dit dans le Coran :
"Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants." (2.155)

Ces enfants qui décèdent avant la puberté ont une chance énorme, celle d'acceder au Paradis sans jugement, ils ont ce que nous rêvons tous d'avoir.

Qu'Allah raffermisse le coeur des parents ainsi éprouvé et qu'il raffermisse leur coeur en Sa religion, pour leur accorder par Sa grande miséricorde Il leur accorde le Paradis.
avatar
Oum Louhey

Féminin
Nombre de messages : 18
Age : 35
Localisation : 93
Date d'inscription : 08/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: maladie de naissance dans l islam ?

Message par sondos le Mar 7 Fév - 21:10

wa Alaykoum salam mon frère
c'est le Destin [Qadar] , qui est un des fondements du dogme ['Aqida] islamique. Il constitue le sixième pilier de la foi. Celui qui le dénie s'exclut de la religion de Dieu Tout-Puissant.
c'est aussi la science de Dieu, qui embrasse l'avenir des créatures. Le Décret est l'existentialisation des choses selon la science et la volonté de Dieu. Le dogme du destin repose, en vérité, sur la foi dans les attributs de Dieu et Ses plus beaux noms dont : la Science, la Puissance et la Volonté.

Le Très-Haut dit : « Certes Il sait tout » (Coran 2.29) ; « Il peut tout » (Coran 57.2) ; « Il fait ce qu'Il veut » (Coran 85.16)

De plus les enfants qui meurent et que leurs parents restent patients et reconnaissants envers Allah , auront une ENORME Récompense Subhan Allah !!


Allah le Très Haut a dit : « Très certainement, Nous vous éprouverons
par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de
fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, - qui disent, quand un
malheur les atteint: "Certes nous sommes à
Allah, et c' est à Lui que nous retournerons.
- Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur,
ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés.» (Coran, 2 :
155, 156 et 157)

D’autres hadiths concernent spécifiquement la patience opposée à la perte
d’un enfant. En voici quelques uns :
At-Tirmidhi
a rapporté (942) qu’Abou Sinan a dit : « J’ai enterré mon fils Sinan
en présence d’Abou Talha al-Khawlani qui était assis au bord de la tombe..
Quand j’ai voulu quitter les lieux, il m’a dit :
« Voulez-vous que je vous apporte une bonne nouvelle, ô Abou Sinan ! »
– « Si »
– « Adh-Dhahak ibn Abd Rahman ibn Azrab m’a rapporté d’après Abou
Moussa al-Achari que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur
lui) a dit : « Quand l’enfant d’un fidèle serviteur meurt, Allah
dit à Ses anges : « Vous avez saisi l’âme de l’enfant de Mon serviteur ? »
– « Oui »
– « Vous vous êtes donc emparés du fruit de son cœur ? »
– « Oui »
– Qu’est-ce que Mon serviteur a dit ? »
– « Il T’a loué et a prononcé l’istirdja (confirmation de
sa totale résignation)
– « Construisez-lui une maison au paradis et appelez-la « Maison
de Louanges » (déclaré « beau » par al-Albani dans as-Silsila
as-Sahiha (1408).

Les Deux Sahih rapportent une récompense spéciale attribuée à celui
qui, malgré la perte de plus d’un enfant, observe la patience (pour complaire
à Allah).

D’après Abou
Said (P.A.a) les femmes ont dit au Prophète (bénédiction et salut soient sur
lui) : « Consacrez-nous un jour ». Et puis il les a sermonnées
et dit : « toute femme qui perd trois de ses enfants les aura comme
barrière contre l’enfer ».
– « et celle qui perd deux enfants » Dit une femme ?
– « Et deux enfants » Ajoute le Prophète (bénédiction et salut
soient sur lui) (rapporté par Al-Boukhari, n° 99 et par Mouslim, 4786).
Un autre hadith
cité par al-Boukhari (n° 1292) affirme que selon Anas ibn Malick (P.A.a) le
Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Tout
musulman qui perd trois enfants mineurs accèdera au paradis grâce à la
miséricorde
qu’Allah leur accordera ».
Ces hadith indiquent que celui qui perd deux enfants ou plus et reste
patient sera sauvé de l’enfer et accèdera au paradis.
Notre Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) nous a appris une
prière que nous récitons à l’avènement d’un malheur ; prière qui recèle
un grand mérite et attire une énorme récompense. Elle est comprise dans le
hadith de Mouslim (1525) rapporté d’après Umm Salama qui a dit : « J’ai
entendu le Messager d’Allah dire « chaque fois qu’un musulman frappé
par un malheur dira se conformera à l’ordre d’Allah et dira : « Certes,
nous appartenons à Allah et c’est à Lui que nous retournerons. Mon
Seigneur !
Récompense-moi pour mon malheur et donne-moi meilleure
compensation »
Allah lui donnera une compensation meilleure (que ce qu’il a perdu).
« Quand Abou Salamata mourut, je me dit qui est le musulman qui pût
être meilleur que lui puisqu’il fut le premier chef de famille à avoir immigré
vers le Messager d’Allah. Et puis je prononçai la prière recommandée. Et
Allah
m’a donné le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) comme
mari en compensation de ma perte. »
Nous demandons à Allah de vous inspirer la patience dans le malheur et
de faire une compensation meilleure. Allah le sait mieux.
avatar
sondos

Féminin
Nombre de messages : 619
Age : 33
Localisation : Terre d'Allah
Date d'inscription : 24/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

maladie de naissance dans l islam ?

Message par 2fré le Lun 6 Fév - 12:04


Quelle comphrenssion ou explication à l islam vis à vis des maladie de naissance .comme par exemple un enfant qui n à rien demamder et qui meurent d un cancer à 4 ans .

Je vous remerci pour l eclaircicement de ce point .

À bientôt in challah .

2fré

Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 36
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: maladie de naissance dans l islam ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum