désenvoûtement (an-Nushrah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

désenvoûtement (an-Nushrah)

Message par taoufiq le Jeu 15 Déc - 19:18



Assalam Aleykoum



Jabir rapporte qu’on interrogea le Prophète à propos de la Nushrah.
Il répondit :
C’est une des œuvres de satan.

Ce hadith est rapporté par Ahmad dans son Al-musnad selon une chaîne de rapporteur solide, ainsi que par Abu Dawud.

Ce dernier a dit :
On interrogea Ahmad à ce propos et il répondit : Ibn Mas’ud déteste tout cela.

Ibn Mas’ud détestait la Nushrah faite de pendentifs comportant du Coran. Quand au fait que la personne souffle (sur le malade en récitant des formules incantatoire) et emplois (des méthodes de) ruqyah sans (avoir recours aux) pendentifs, il n’est pas possible que l’Imam Ahmad ou même ‘Abdullah Ibn Mas’ud puissent détester cela, car le Prophète les a lui même utilisés et a permis aux musulmans de les pratiquer.

Al-Boukhari rapporte de Qatadah qu’il a dit :

J’ai questionné Ibn ul-Musayyad pour savoir si une personne atteinte d’un maléfice ou ne pouvant approcher son épouse, pouvait avoir recourir a la Nushrah ou à quelque autre moyen lui permettant d’annuler le sort .

Il répondit : Il n’y a pas de mal à cela. On ne recherche que le bien par ce moyen. Ce qui est utile n’a jamais été défendu. (Rapporté par Al-Boukhari livre de la médecine 10/198).


Ibn ul-Musayyab désigne par là les formes bénéfiques de Nushrah comme les demandes de protection divine, les invocations, le Coran et les traitements médicaux permis. Quand à la Nushrah qui utilise la sorcellerie, le degré méritoire d’Ibn ul-Musayyyab est bien trop élevé pour qu’on le soupçonne d’affirmer qu’elle est permise !

Al-Hassan a dit : La sorcellerie ne s’annule que par la sorcellerie.
Ibn ul-Qayyim a dit :

La nushrah est l’action d’annuler un sort. Elle est de deux sortes.

La première consiste à annuler le sort à l’aide d’un autre sort. C’est ce type de Nushrah qui est considéré comme l’œuvre de Satan, et c’est sous cet angle que l’on doit comprendre les propos d’Al-Hassan.


Le principe de ce type de Nushrah est le suivant : le sorcier et la personne ensorcelée se rapprochent de Satan en accomplissant ce qu’il désire et ce dernier annule son action sur la personne atteinte.


La seconde est la Nushrah faisant appel à la Ruqyah, les demandes de protection, les médicaments et les invocations permises. Tout ceci est licite.


Les points à retenir

1) l’interdiction de la Nushrah.

2) La distinction entre les formes interdites et permises de Nushrah, qui permet de lever toute ambiguïté.

Concernant la Nushrah) : c'est-à-dire les détails concernant la Nushrah qui est le fait d’annuler un sort maléfique comme le fait de savoir si elle est condamnable de manière absolue, ou si certaines formes en sont condamnables et d’autres tolérées.


La Nushrah est liée à la sorcellerie, et le mot est dérivé du terme Nashr qu’on utilise lorsque le malade se lève en bonne santé. La Nushrah est donc un nom indiquant le traitement soumis à une personne ensorcelée.


Elle est de deux sortes :

l’une d’elle est permise, l’autre interdite.

La Nushrah permise est celle faite à l’aide (de la récitation) du Coran, des invocations connues, ou à l’aide des médicaments prescrits par le médecin, dans le cas ou la sorcellerie concerne un membre particulier du corps humain.


La Nushrah interdite consiste à annuler une sorcellerie par une autre.

Elle est interdite car le second sorcier qui veut annuler le sort du premier est obligé d’avoir recours au djinns, ou de se tourner vers certains d’entre eux afin d’annuler les effets de la sorcellerie première et originelle ne peut se faire qu’au moyen de l’association ; de même que la seconde sorcellerie qui est sensée annuler la première.


C’est pourquoi Al-Hassan a dit : (la sorcellerie ne s’annule que par la sorcellerie).



La sorcellerie qu’elle soit initiale ou afin de guérir (d’un envoûtement) ne se réalise que par le biais du polythéisme majeur. C’est pourquoi il n’est pas permis d’annuler un sort même dans le cas de nécessité absolu par un autre sort. Il convient plutôt de l’annuler et de la faire disparaître par les formules autorisées de Ruqyah.
Nouchra,Roquia,Safra,Tayra,Fal,etc...sont des termes d'Arabes littéraires qui désignent différentes choses.Pour ce qui est de la Nouchra comme il est rapporté dans le livre "Nihayia" est une sorte de remède employer dans la guérison de celui qui est atteint de possession. Elle a été appelée par ce nom parce qu'elle fait enlever du malade ce qui le toucher comme mal(D’origine démoniaque).


Il y a eu divergence entre savants sur la Nouchra. Pour ce qui est de ceux qui ont dit qu'elle fait partie de la sorcellerie,ils l'ont interdit.

Al Hassane Ibn Yasser Al Basri a dit:La Nouchra vient de la sorcellerie. On rapporte de lui qu'il a dit:"Qu'il ne peut enlever un sortilège qu'un sorcier".Ibn Al Jouzi écrit:La Nouchra c'est enlever un sortilège d'un ensorcelé et ne peut le faire que celui qui connaît la sorcellerie .Que le prophète(Salla Allah Alayhi oua Sallam) a été questionné sur la Nouchra,il a dit qu'elle fait parti de la pratique du démon .Imam Ahmed qui fut questionné sur la Nouchra rapporte que Ibn Messaoud la désapprouve.

Et la Nouchra dont il est question est celle qui était employée dans la Jahiliya et qui fait parti des pratiques démoniaques.

Moujahid ne voit pas du mal à ce que des versets du Coran soient écrit puis se laver et boire avec cette eau .Que ceux qui ont interdit la Nouchra c'est celle qui est contraire au Coran et à la Sunna comme le rapporte Imam Quortobi.Que le prophète(Salla Allah Alayhi oua Sallam) a dit qu'il n y a pas de mal dans la roquia tant qu'elle ne comporte pas du Shirk.Que celui qui peut aider son frère qu'il le fait.

Et c'est l'Imam Ibn Al Quaim qui éclaircit mieux ce que c'est la roquia.Qu'elle est de deux sortes la Nouchra licite et la Nouchra illicite.

Sheikh Outheimine est de meme avis que Ibn Al QuaimEnlever un sortilège d'un ensorcelé ou Nouchra se fait en deux cas:


-Celle qui se fait avec le Coran, invocations, et remèdes licites,il n y a pas de mal dans cette nouchra .Parfois elle peut être même obligatoire parce qu'elle apporte du bien sans faire du mal.

-Si elle se fait avec un interdit comme enlever un sortilège avec la sorcellerie, dans cette pratique il y a divergence entre savants. Les uns l'ont rendu licite en cas de nécessite et de besoin .Un autre groupe de savants l'a interdit en s'appuyant sur le hadith où le prophète(Salla Allah Alayhi oua Sallam) a dit qu'elle fait parti des pratiques du démon.


Ce qui fait que enlever un sortilège par un autre sortilège est interdit. Et qu'il faut plutôt recourir aux invocations pour enlever un mal et Allah exaucera les invocations. Allah a dit:" Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi.. Alors Je suis tout proche: Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés".(2/186).

Cette Nouchra interdite et qui est très répandu actuellement que ce soit dans le monde Islamique ou autre communauté s'appelle Magie blanche. Dans le monde Islamique elle se fait par certains qui se font appelés Taleb ou Fquih(Pas les hommes de religions) et dans les autres communautés par des sorciers .C e qui fait qu'il faut faire attention,que La sorcellerie qu'elle soit noir ou blanche est la même,elle a une relation avec les démons dont le but est bien connue conduire les humains vers le Shirk.


taoufiq

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 58
Localisation : algerie
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum