BIENFAISANCE ENVERS LES PARENTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BIENFAISANCE ENVERS LES PARENTS

Message par oumoulmoominine le Lun 18 Juil - 22:40

Mérites et avantages de la bienfaisance envers les parents :


1-La bienfaisance envers les parents est une adoration :


"Et nous avons enjoint à l'homme de bien traiter son père et sa mère" S 29 v 8




2-La bienfaisance envers les parents est l'une des œuvres les plus aimé d'Allah :


Abu 'Amr As-shaybani rapporte qu'Abdoullah Ibn Massou'd a interrogé le prophète sur l'œuvre la plus aimée auprès d'Allah. Le messager d'Allah répondit : "La prière à son heure,la bienfaisance envers les parents ainsi que le combat dans la voie d'Allah." (Al-Boukhari)




3-La bienfaisance envers les parents est l'une des causes permettant d'obtenir la Satisfaction d'Allah :


Abdoullah Ibn 'Omar a dit : "La Satisfaction d'Allah est dans la satisfaction des parents. La colère du seigneur est dans la colère des parents." (At-tirmidhi authentifié par Al-Albani)

Ibn Abbas a dit : " ...Allah n'est pas satisfait de celui qui met en colère un de ses deux parents tant que celui-ci (son père et sa mère) ne sera pas satisfait de lui...." (récit Jugé faible Par Sheikh Al-Albani mais son sens authentique)




4-La bienfaisance envers les parents est l'une des causes permettant le plus de se rapprocher d'Allah :


Ibn Abbas a dit : " Je ne connais pas une œuvre rapprochant le plus d'Allah si ce n'est la bienfaisance envers la mère"(Silsilat As-sahiha n°2899)




5-La bienfaisance envers les parents est l'une des causes permettant l'accès au paradis :


Ibn 'Omar a dit : "...Par Allah ! Si tu lui (la mère) parles gentiment et tu la nourris tu entreras au paradis, aussi longtemps que tu éviteras les grands péchés" (Silsilat As-sahiha n°2898)



6-Le maintien du lien de parenté est l'une des causes permettant une vie longue :


Ibn 'Umar a dit : " Quiconque craint son seigneur et maintient son lien de parenté,on lui prolonge son terme, on l'enrichit et il aimé auprès de sa famille " (As-sahiha 276)



7-Le maintien du lien de parenté est l'une des causes permettant permettant d'obtenir la bénédiction dans sa subsistance et la richesse :


Abou Houreyra rapporte que le messager d'Allah a dit : " Quiconque souhaite qu'on lui étende sa subsistance et qu'on lui prolonge sa vie, alors qu'il unisse le lien de parenté." (Bukhari et Muslim)

Ce Hadith démontre que maintenir les liens de parenté est une des causes de l'obtention de la subsistance et son augmentation, tout comme elle permet aussi la bénédiction dans notre vie.



8-Allah vient en aide à celui qui est bienfaisant envers ses parents :


Les savants expliquent que celui qui est bienfaisant envers ses parents verra Allah lui venir en aide lorsqu'il sera face à une difficulté en lui accordant une issue favorable Et celui maltraitant ces parents mènera une vie plein de gène. (Cf : Fa fihima Fa Jahid du Sheikh Ash-shinqiti)



9-La bienfaisance envers les parents est une des causes de l'exaucement de l'invocation :


Le Sheikh Salim Al-Hilali mentionne dans son Sharh ryad as-salihine mentionne que parmi les causes de l'exaucement des invocations il y a la bienfaisance envers les parents. La preuve réside notamment dans le hadith (rapporté par Boukhari et Muslim) des trois personnes coincés dans une grotte dont l'entrée était bouché, Allah exauça leurs invocations et débloqua l'entrée de la grotte.

Une des trois était bienfaisant envers ses parents. D'ailleurs l'Imam Al-Boukhari consacra dans son sahih un Chapitre intitulé:"l'exaucement de l'invocation pour celui qui est bienfaisant envers ses parents".

Une des preuves réside également dans le hadith (rapporté par Muslim) dans lequel il est mentionné au sujet d'Ouways Al-Qarni : " Il a une mère qu'il traite avec piété filiale, s'il faisait à Allah un serment pour qu'Allah lui fasse quelque chose, Allah ne démentirait pas son serment".



10-Allah soutient et secourt celui dont les proches se comporte mal avec lui mais qui malgré cela maintient le lien de parenté et se montre bienfaisant à leur égard.



Abou Houreyra rapporte : " O Messager d'Allah, j'ai des proches avec qui je maintient les liens de parenté mais eux rompent avec moi. Je suis bienfaisant envers eux mais ils se comportent mal avec moi. Ils sont grossiers à mon égard alors que moi je reste longanime avec eux. Le messager d'Allah répondit : " Si l'affaire est comme tu le décris, c'est comme si tu leur enfonçait des braises dans la bouche. Et Allah ne cessera de te soutenir et de secourir contre eux aussi longtemps que tu agiras ainsi. (Rapporté par Muslim)



11-Allah accorde à celui qui était bienfaisant avec ses parents des enfants qui se montreront bienfaisants à son égard.


Les Gens de science ont dit à ce sujet :

Comme tu fais il te sera fait ! La récompense est de la même nature que l’acte


Et Allah dit : " Y a-t-il d'autre récompense pour le bien, que le bien ? " v60 s55



12-Le maintien du lien de parenté permet d'être aimé :


Ibn 'Umar a dit : " Quiconque craint son seigneur et maintient son lien de parenté,on lui prolonge son terme, on l'enrichit et il est aimé auprès de sa famille " (As-sahiha 276)




Méfaits de l'ingratitude à l'égard de ses parents et du fait de briser les liens de parenté




1-Allah a maudit celui qui brise les liens de parenté !


Allah dit sens du verset :
"Si vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté ?. Ce sont ceux-là qu'Allah a maudits, a rendus sourds et a rendu leurs yeux aveugles. " ( s47 v22-23)


Il dit également (sens du verset):

"
[Mais] ceux qui violent leur pacte avec Dieu après l'avoir engagé, et rompent ce que Dieu a commandé d'unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure" (s13 v25)


On rapporte qu'Imran Ibn Hussayn a dit a son fils : " O mon fils ne fréquente pas celui qui brise les liens de parenté car il a été maudit dans le livre d'Allah ".



2-Les œuvres de celui qui coupe les liens de parenté ne sont pas acceptés:


Abou Houreyra a dit : " J'ai entendu le messager d'Allah dire les œuvres du fils d'Adam sont présentés à Allah le Jeudi soir, durant la nuit du vendredi, et on n'accepte aucune œuvre de quiconque a rompu le lien de parenté. (Jugé hassan par Sheikh Al-Albani dans Sahih Targhib wa At-tarhib)



3-Celui qui brise les liens de parenté et fait preuve d'ingratitude envers ses parents n'entre pas au paradis :


Le prophète a dit : " Allah Ta'ala a interdit l'entrée au Paradis à trois personnes : " celui qui consomme régulièrement les boissons alcoolisées, celui qui fait preuve d'ingratitude à l'égard de ses parents et le "Dayouth" (celui qui n'éprouve aucune jalousie pour sa famille)" (Ahmad "sahih al djami 3052)."

Joubery Ibn Mot'im rapporte que le messager d'Allah a dit : " N'entre pas au paradis celui qui brise les liens de parenté ". (Boukhari et Muslim)




4-L'ingratitude envers les parents fait partie des plus grands péchés ! :


'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As rapporte que le Prophète a dit: «Les grands péchés sont: Le fait de donner à Dieu des associés. L'ingratitude envers les deux parents. Le meurtre. Et le faux serment ». (Al Boukhari)

Abou Bakra Ibn Al Hàreth rapporte que le Messager de Dieu a dit: «Voulez-vous que je vous informe des plus grands péchés?» (trois fois de suite). Nous dîmes: «Certainement que oui, ô Messager de Dieu!» Il dit: «Le fait de donner à Allah des associés, l'ingratitude envers les deux parents...» Il était appuyé à quelque chose. Il se mit assis et dit: «Attention! et le parler mensongère! le faux témoignage». Il ne cessa de les répéter jusqu'à ce que nous dîmes: «Que ne s'est-il donc tu!» (Boukhari et Muslim)




5-Celui qui rompt avec ses parents Allah rompt avec lui :


Le messager d'Allah mentionne qu'Allah a dit : "...Quiconque unit le lien de parenté, je me lie à lui et quiconque rompt le lien de parenté je brise le lien avec lui." (Authentifié par Al-Albani Abu Dawud)




6-Allah punit celui qui rompt le lien de parenté ici-bas et plus tard dans l'au-delà :


Le messager d'Allah a dit : " La rupture du lien de parenté et l'injustice sont des péchés punis par Allah, tout de suite en ce bas monde et plus tard dans l'au-delà ". (Authentifié par Sheikh Al-Albani Sunan Abu Dawud)

Le messager d'Allah a dit : " Il n y a pas un péché plus à même de précipiter la punition de quelqu'un, ajouté à ce qui lui sera réservé [dans l'au-delà], que l'oppression et la rupture du lien de parenté." (Adab Al-Mufrad rapporté par Al-Albani)




As-salam Allaykoum

7-Le non maintien du lien de parenté et de l'ingratitude envers les parents (peut être une cause) de la privation de la subsistance, d'une vie pleine de difficultés, d'épreuves et de problèmes etc..(Cf: Sharh Adab Al-Mufrad du Sheikh Muhammad Luqman Al-Hindi, du Sheikh Al-'Uwaycha et Tadhkir Shabab Al-Islam bil Bir Al-Walidayne du Sheikh Jaru Allah Al-Jaru Allah )




8-La colère d'Allah est dans la colère des parents :


Abdullah Ibn Umar a dit : "...La colère d'Allah est dans la colère des parents" (Adab Al-Mufrad et authentifié par Sheikh Al Albani)



9-Ceux qui brisent les liens de parenté sont les pervers et les perdants:


Allah dit (sens du verset):
"...mais Il n'égare par cela que les pervers, qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants. " (S2 v 25-26)




10-Allah ne regardera pas celui qui fait preuve d'ingratitude à l'égard de ses parents :


Le Messager d'Allah a dit : " Il y a trois personnes qu'Allah ne regardera pas le jour dernier, celui faisant preuve d'ingratitude à l'égard de ses parents, la femme imitant l'homme et celui n'éprouvant aucune jalousie à l'égard de sa famille (le Dayouth)..".(Déclaré Hassan par Sheikh Al Albani dans Sahih At-targhib wa at-tarhib)


[size=18]
11-Le messager d'Allah à invoqué contre celui faisant preuve d"ingratitude à l'égard de ses parents:


Abou houreyra rapporte : " Qu'il soit Avili, Qu'il soit Avili ! Ils demandèrent : Qui ? Il répondit: Celui qui aura vécu avec ses parents durant leur vieillesse puis entre en enfer." (Muslim)

Et les Invocations du messager d'Allah sont exaucés !

Ce hadith incite à la bienfaisance envers les parents et à l'énorme récompense de cette noble action. Il signifie que l'enfant qui s'occupe de ses parents lorsqu'ils sont devenus âgés et faibles en les servant, en subvenant à leurs dépenses etc.. et une des causes de l'entrée au paradis. Celui faisant preuve de négligence à l'égard de ses parents surtout lorsqu'ils sont devenus âgés, rate l'entrée au paradis et Allah l'avili. (Cf : 16/109 Sharh Mouslim de l'Imam an-nawawi)



12-Allah châtie celui qui a fait preuve d'ingratitude à l'égard de ses parents en lui donnant des enfants ingrats.


Il a été dit : Comme tu fais il te sera fait ! La récompense est de la même nature que l’acte.

Allah a dit (sens du verset):
«Ton Seigneur, cependant, n’est point injuste envers ses serviteurs.» S41 v46.


Allah a dit (sens du verset):
« Certes Allah ne lèse personne fut-ce du poids d’un atome »S4 v40.


Allah a dit (sens du verset):
« Et Allah ne veut point léser les mondes » (S3 v108)


Allah a dit (sens du verset):
« Allah ne veut faire subir aucune injustice aux serviteurs »(S40 v31)


Allah a dit (sens du verset):
« Allah ne veut faire subir aucune injustice aux serviteurs»(S40, v31)


L'expérience et la réalité démontrent qu'Allah donne généralement à celui qui a fait preuve d'ingratitude à l'égard de ses parents des enfants ingrats !.


Le Sheikh Abdel Malik Al-Qassim rapporte dans son ouvrage la bienfaisance envers les parents :

1-Un ingrat tirait son père par le pied jusqu'à la porte pour le sortir de la maison. Il eut un fis plus ingrat que lui qui le tirait par son pied jusqu'à la rue, et lorsque son fils arrivait avec lui au niveau de la porte, il lui disait: " ça suffit, je ne tirais mon père que jusqu'à cet endroit." Alors son fils lui disait : " Voici ta récompense et le surplus est une aumône que je t'offre."


2-Al-Asmaî rapporte : " Un homme parmi les bédouins m'a raconté: " Je suis sorti du quartier à la recherche de la personne la plus ingrate et de la personne la plus bienfaisante envers ses parents. Je circulais dans les quartiers lorsque je rencontrai un homme âgé portant sur son cou une corde à l'aide de laquelle il tirait un seau d'eau qu'un chameau ne pourrait supporter, sous la forte chaleur de l'été. Derrière lui se trouvait un jeune homme tenant en main un fouet avec lequel il le frappait, si bien que cette corde avait fendu sur dos, je dis : " Ne crains-tu pas Allah face à cette personne âgée et faible ? N'est-il déjà suffisant pas suffisant pour lui (comme supplice) de tirer cette corde pour que tu le frappes en plus ?".

Il dit : " Ajoute à cela que c'est mon père." Je m'écriai : " Qu'Allah te refuse ses bienfaits!" Il répondit : " Tais-toi, c'est de cette manière qu'il traitait son père, et c'est de cette manière que son père traitait son grand-père."

Alors je dis: " Voici l'homme le plus ingrat."

Ensuite, je continuai ma promenade jusqu'à arriver auprès d'un jeune portant à son cou un panier dans lequel se trouvait une personne âgée, pareille à un poussin. Il la mettait devant lui à chaque instant, et lui donnait à manger comme l'oiseau nourrit son petit. Je dis: "Qu'est-ce que c'est que çà ?." Il dit :" C'est mon père qui est retombé en enfance et je m'occupe de lui." Je dis : " Voici l'homme le plus bienfaisant parmi les arabes."


3-Le Sheikh Abdel Aziz As-sadhan rapporte qu'il était en visite dans un bureau de la Police religieuse, et qu'à ce moment là, quelques jeunes du quartier entrèrent dans le bureau en hurlant et expliquèrent au responsable de la Police qu'une femme était en pleur dans la rue et que les gens sont réunis autour d'elle. Accompagné du Sheikh, la police religieuse se rendit sur les lieux où ils virent une femme en pleurs, portant dans ses bras un bébé et des gens autour d'elle.

Le responsable de la police demanda alors à parler à la femme afin d'obtenir des informations sur son histoire et la raison de ses pleurs. La femme dirigea alors son doigt vers une maison, devant laquelle était assis un adolescent d'environs 15 ans. Elle expliqua alors que cette maison était la sienne, que le jeune assis devant elle était son fils qui venait de la mettre dehors de force, qu'il avait aussi brandit un couteau en menaçant de la tuer etc...

C'est alors qu'un militaire qui était présent sur les lieux expliqua au Sheikh et à la police religieuse, qu'il connaissait la mère de cette femme et que sa mère était un jour venue se plaindre de sa fille à la police en leur expliquant que sa fille l'avait mise à la porte et l'avait jeté dehors. (Voir Ma'alim Fi Tariq bir Al-Walidayne du Sheikh As-sadhan)


Qu'Allah te fasse miséricorde, médite sur ces anecdotes qui te montrent que la vie est une rétribution et règlement et que la personne est traitée de la même manière qu'elle traite les autres. Comporte-toi donc envers tes parents de la même manière dont tu voudrais que tes enfants se comportent envers toi !.



Mounib Abou-Houdeyfa

Principales Références pour ses deux premières discussions : Adab Al Moufrad (avec les explications du Sheikh Abderazaq Al Abbad, du Sheikh Muhammad Loqman Al-Hindi, du Sheikh Hussein Al-'Uwaycha), At-targhib wa at-tarhib, Kitab Al-Bir Wa As-silat d'ibn Al-Jawzi, Ma'lim Fi tariq Bir Al-Walidayne du Sheikh As-sadhan, La bienfaisance envers tes parents, un effort au quotidien d'Abdoul Malik Al-Qassim, Al-Bir Walidayne Fi dou-i l-kitab wa as-sunna d'Al-Qahtani, 'Ouqouq l-Walidayne d'Abdoul Malik Al-Qassim, Sharh ryad as-salihine.
avatar
oumoulmoominine

Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 30
Localisation : FRANCE region parisienne
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum