LES IMAGES DANS L'ISLAM

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par ARTATZAR le Dim 5 Sep - 1:10

Salam aleikoum wa rahmatoullah wa barakatouh

Je crois avoir compris que dans l'islam toute représentation en image d'un être ayant une âme est interdite.
Dois je en déduire que les photos, les dessins animés voire les images à la télé sont également proscrites ?
Y a t-il des Hadith et ou des Fatwa à ce sujet ?

Merci d'avance

ARTATZAR

Masculin
Nombre de messages : 5
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 04/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par Ikram_85 le Dim 5 Sep - 1:15

Salam alaykom,

Ce dont je suis sure ,est que ce qui est interdit est le fait de donner une signification religieuse à une image ou à une statut ,le reste ,photo ,image ,dessins animés ne sont pas haram ,

Par exemple ,faire une statut dans le but de la vénérer et de la prendre pour Dieu ,cela est du Chirk .

Ce qui prouve cela est que les grands Imams et Oulémas donnent des dorous dans la télé ,on a des photos de grands Imams comme Cheikh Kichk ...alors qu'ils savent que les images vidéos ne sont que des photos successives Smile

Wa Allah a3lam Smile


L'Islam en Questions et Réponses :

http://www.islamqa.com/fr

http://tanzil.info
http://dourous.net/


LE STATUT DE LA FEMME EN ISLAM :

http://www.womeninislam.ws/fr/


Education des enfants musulmans et apprentissage de langue arabe:

http://www.nospetitsmusulmans.com/index.php



Ikram_85

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 27
Localisation : aucun
Date d'inscription : 02/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par ARTATZAR le Dim 5 Sep - 4:29

Barack allah oufik pour ton aide.

Qu'en est il des bandes dessinées ? Est ce la même chose ?

ARTATZAR

Masculin
Nombre de messages : 5
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 04/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par muslm le Dim 5 Sep - 12:33

Ikram_85 a écrit:Salam alaykom,

Ce dont je suis sure ,est que ce qui est interdit est le fait de donner une signification religieuse à une image ou à une statut ,le reste ,photo ,image ,dessins animés ne sont pas haram ,

Par exemple ,faire une statut dans le but de la vénérer et de la prendre pour Dieu ,cela est du Chirk .

Ce qui prouve cela est que les grands Imams et Oulémas donnent des dorous dans la télé ,on a des photos de grands Imams comme Cheikh Kichk ...alors qu'ils savent que les images vidéos ne sont que des photos successives Smile

Wa Allah a3lam Smile

Salam alykoum,

non elle a bien raison, c'est interdit de représenter une être vivant ou une bête (possédant une âme) sur une photo ou statut car c'est une concurrence avec la création d'Allah (swt), en fait le Chrik (association) a commencé ainsi, avant qu'Allah swt envoya le prophète Noé (psl) il y avait des gens pieux respectés, après leurs décès, les habitants du village ont créé des statuts pour eux afin juste de les représenter comme un mémorial, des siècles après les générations ont commencé à les vénérer en les prenant pour des Dieux (ils connaissaient pas l'histoire des gens pieux).

par exemple pour les mannequins dans les magasins les savant les autorisent mais sans la TÊTE juste le corps pour un but bien précis : vente des vêtements d'autres disent non il ne faut pas les représenter même sans la tête.

pour les dessins animés ou les poupées, Aîcha (ala) avait une poupée quand elle était petite et le prophète en bois sws l'a autorisé juste pour jouer, car elle aussi un but : apprendre la fille dés jeune age de s'occuper de la maison et les petits...etc pareil pour les dessins animés ou les photos pour l'apprentissage de la langue ..etc beaucoup de savant les autorisent encore une fois comme je l'ai dit plus haut pour un but bien Précis et pas pour faire beau, tu peux toujours mettre des cadres à la maison représentant la nature ou de la mosaïque ...etc

le prophète sws attendait a vu une fois un tissu chez Aicha (raa) sur lequel on a dessiné un animal, il l'a ordonné de le déchirer, donc en gros l'utilisation des photos uniquement dans la nécessité (pièces identité, l'école...etc)

quelques pistes :
http://www.islam-qa.com/fr/ref/7918/photos
http://www.islam-qa.com/fr/ref/4160/photos

Allah swt seul sait,


SALAM ALYKOUM
avatar
muslm

Masculin
Nombre de messages : 1152
Age : 95
Localisation : France
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par ARTATZAR le Dim 5 Sep - 15:56

Merci pour ta réponse Smile
Donc si j'ai bien compris c'est uniquement autorisé pour les enfants, quant aux adultes c'est en cas de nécessité seulement comme pour les photos d'identité par exemple ?

ARTATZAR

Masculin
Nombre de messages : 5
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 04/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par muslm le Dim 5 Sep - 22:19

oui c'est l'avis de beaucoup de savants, unanime.


SALAM ALYKOUM
avatar
muslm

Masculin
Nombre de messages : 1152
Age : 95
Localisation : France
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 11 Sep - 17:02

Salamou aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou

Cher Frères et Soeurs qu'Allah vous fasse Miséricorde, je vous demande d'être soucieux et de ne point faire devancer vos avis personnelles sur les paroles de nos Savants sur ce sujet.

Allah dit:

"et ne poursuit pas ce dont tu n'as aucune connaissance, certes l'ouïe, la vue et le coeur Sur tout cela vous serez questionné"

"Demandez aux gens de science si vous ne savez pas"

"et ne nous t'avons donné de la science que très peu"

Source: Le Coran

Qu'Allah vous bénisse! Je vous demande juste d'être scrupuleux afin de préserver cette Religion.
(Sans aucunes prétentions mes chers frères et soeurs, aucunes)




Peut-on prendre des photos ?

Darul-Ifta




Question : Quelques savants en Grande-Bretagne considèrent permis le fait de prendre des photos d'adorateurs alors qu'ils suivent les prières en congrégation et d'enfants qui lisent le Qur'an, parce que ces images, si elles sont imprimées dans des magazines et des journaux, peuvent avoir un effet positif sur les non-musulmans et les encourager à découvrir l’islam et les musulmans.



Réponse : La louange est à Allah et que les prières et les bénédictions soient sur le messager, sa famille et ses compagnons. Prendre des photos des créatures qui ont une âme est interdit, que ce soit une image d'un être humain ou d’un animal, ou que ce soit un adorateur ou quelqu'un lisant le Qur'an ou d'autres actes similaires. Ceci parce que la prohibition de ceci est fermement établie dans les ahadith authentiques. De ce fait, il n'est pas permis d'imprimer des images dans des magazines, des journaux ou des bulletins. Même si ce sont des musulmans faisant leurs ablutions (Wudhu) ou lisant le Qur'an, que ce soit dans l'espoir de répandre l’islam ou d’encourager à se renseigner et à l'accepter. Ceci parce qu'il n'est pas permis d'employer l'interdit comme moyen d'étendre l’islam. Les types de médias permis sont nombreux, donc ils ne doivent pas être abandonnés en préférant d'autres types de médias interdits par Allah. La situation présente dans les pays musulmans n'est pas une preuve de la permission (des images) , plutôt cela est interdit en raison de la preuve authentique concernant cela. Donc, il est nécessaire de désapprouver la prise d'images conformément à cette preuve. Qu’Allah bénisse et envoie la paix sur notre prophète Muhammad, sa famille et compagnons.



Le Comité Permanent pour les verdicts religieux et la guidée islamique d'Arabie Saoudite





Article tiré du site assalafi.com

Source : Fatawa Al-Lajnat id-Da'imah, 1/484.

Traduit en français parles salafis de l’Est


Dernière édition par faqir le Ven 17 Sep - 16:46, édité 1 fois
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 11 Sep - 17:08

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article513

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Il a été demandé à notre SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve) une réponse quant au fait de l’interdiction ou pas des images ou représentations figurées faites à l’aide de caméra ou de ce que véhicule la télévision. Comme il lui a été demandé les règles concernant les représentations figurées et son avis sur les images conservées sur ordinateurs ?

Enregistrer au format PDF

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve) a expliqué que les images télévisées et vidéos ainsi que ce qui y ressemble ne sont pas assimilables aux images interdites dans les textes. Les images interdites par les textes religieux sont celles qui sont fixes. Et les images qui ne sont pas fixe sont permises. Ainsi SHeikh explique que ce qui est interdit, ce sont les images dites fixes comme ce qui a été légiféré dans les textes.

Lorsque la tête est coupée du corps, et bien ce qui reste de la représentation figurée, c’est-à-dire le corps, est licite. Cela est assimilable à un arbre. Comme le fait d’effacer la tête, cela enlève l’interdiction de la représentation figurée. Certes, il a été authentifié du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) qui a dit : « La représentation figurée c’est la tête. » Ainsi, lorsque la tête est coupée, ce n’est plus une représentation figurée. Delà, ce qui est en référence au corps de l’être humain est assimilable à un arbre sans la tête pour ce qui est du jugement en Islâm.

SHeikh précise que ce qui renvoie à la représentation figurée c’est la tête, et il est obligatoire de l’effacer. Et c’est sur la base des textes que la parole « La représentation figurée c’est la tête. » que c’est la tête qui doit être effacé. Certains savants ont tenu comme avis le fait que ce qui est interdit dans les représentations figurées, ce sont même les images qui ne sont pas dotées d’âmes – comme cela est bien connu – jusqu’aux représentations d’arbres, de grains et de fruits. Et ils se basent sur le hadîth authentique où Allâh – Djalla wa ‘Ala – dira le Jour Dernier : « Qui est plus injuste que celui qui s’est mis à créer comme Je crée. Qu’ils créent donc une graine ! » Ce qui veut dire, en application au grain et au grain d’orge. Ceci dit, sur ce dire – certains prédécesseurs – ont dit qu’il n’était pas bon. Les Compagnons ont fait des exceptions aux représentations de feuilles et autres.

SHeikh a encore expliqué sur les représentations figurées présente à la télévision ou celles qui sont animées – tels que les dessins animés – que cela ne consititue pas une discorde (tentation). Et que ce qui est interdit, ce sont celles qui sont dans l’imitation de la création d’Allâh.

Quant aux représentations figurées présentes sur les ordinateurs, SHeikh explique qu’il ne connaît pas d’ordinateur dans lesquels figure ce type de représentations. Mais que la règle de base sur la question, est ce qui est représenté comme image présente sur les cassettes ou ce qui est présent à des endroits précis, c’est assurément ce qui est interdit. [1]
P.-S.

Sur le même sujet : Caméra vidéo

[1] Tiré de la conférence « al-Imân » du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve).
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 11 Sep - 17:11


Aux images, on enlève les yeux, le visage ou la tête ?

SHeikh ’Abdel-Karîm al-Khoudheîr (qu’Allâh le préserve)

jeudi 9 octobre 2008, par Ismaïl
BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

La question a été posée à SHeikh ‘Abdel-Karîm al-Khoudheîr sur le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam) qui a demandé d’enlever les photos. Est-ce qu’il suffit à cela d’enlever les yeux, le visage ou la tête ?

Enregistrer au format PDF

La photo ayant un visage doit être enlevée pour effacer son vrai caractère prohibé. Selon le hadith du Messager d’Allâh, on doit enlever les photos. [1]

Ce qu’on enlève, c’est le visage comme cela a été montré dans plusieurs hadiths. [2]
P.-S.

Sur le même sujet : Les images
Notes

[1] Rapporté par al-Bukhârî

[2] Tiré du site : www.khudheir.com

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article522
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 11 Sep - 17:15

http://www.manhajulhaqq.com/IMG/article_PDF/article_363.pdf
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 11 Sep - 17:18


Le statut en Islâm de l’utilisation de caméra vidéo

SHeikh Ibn ‘Uthaymîn - SHeikh Ibn BâZ & al-Lajnah ad-Dâ-ima

mercredi 14 décembre 2005, par Ismaïl
BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Enregistrer au format PDF

Question :

Quel est l’avis sur le fait de filmer des conférences et des célébrations à l’aide [de caméra] vidéo ?

Réponse :

S’il y a l’espoir d’un intérêt général en filmant ces assemblées, ces conférences ou réunions islamiques, qui aide à appeler les gens à Allâh, et s’il est vu un intérêt plus grand, et que cela participe à obtenir de bonnes répercussions et un bénéfice utile auprès des gens, alors il n’y a pas de mal à cela - Inshâ-Allâh. [1]

Question :

Quel est l’avis quant au fait de filmer à l’aide d’une caméra vidéo pendant les vacances, les congés annuels, les fêtes sans que cela soit d’aucune nécessité ?

Réponse :

Ce que je vois, c’est qu’il ne faut pas filmer [ce type de choses] malgré le fait que cela soit permis. Certes, cette prise de vidéo est la cause d’une perte d’argent sans aucune nécessité. Et il se peut qu’à chaque fois que cette personne ait envie de se divertir, elle parte utiliser cette caméra. J’y vois donc qu’il ne faut pas filmer.

En ce qui concerne le fait de filmer [en soi], il n’y a pas de mal en cela, tant que la chose filmée reste licite. [2]

Question :

Est-ce que la prise d’images faite à l’aide d’une caméra est interdite, et y’a-t-il un mal pour celui qui le fait ?

Réponse :

Oui, l’image de personnes comprenant des âmes à l’aide de caméra ou autre que cela est interdite. Et celui qui fait cela doit se repentir à Allâh et lui demander pardon, et regretter ce qu’il a réalisé, et ne plus recommencer. [3]
Notes

[1] Fatâwa Islâmiyyah - SHeikh Ibn BâZ, 4/367

[2] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 12/348

[3] Fatâwa Al-Lajnah ad-Dâ-ima lil-Bouhouth al-‘Ilmiyyah wal-Iftâ, 1/670-671

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article356
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par Moz le Jeu 16 Sep - 11:53

il y a divergence sur le sujet
ce qui est anonyme est le fait d'interdire les représentations dans le but d'adoration
il y a ceux qui interdisent toutes représentations d'être de vivant ayant une âme
il y a ceux qui acceptent les photos et les vidéos
il y a ceux qui acceptent les représentations mais il faut enlever un organe vital (comme la tête)
et il y a ceux qui n'interdisent pas

à noter que la caméra est une invention des musulmans, ça vient du mot arabe "Qomra" (chambre obscure) inventé par le grand savant Ibnou Haythem (Alhazan) 10- 11 ème siècle certains rapportent même qu'il faisait ses recherches à l'université mosqué (Al Azhar) sans qu'on le grogne

à noter aussi que presque tout les livres scientifiques des savants musulmans possèdent des représentations (lorsque les musulmans étaient en avance sur tout le monde)

à noter aussi que l'une des causes de la chute de l'empire Othoman est une fatwa qui interdisait l'imprimerie au 16 ème siècle parce que cela pouvait imprimer des représentations et des textes dangereux
alors que l'occident utilisé cet appareil pour imprimer les livres traduit de l'arabe

imagine les soldats musulmans qui veulent pas utiliser une caméra infrarouge la nuit, alors que l'ennemi l'utilise
ou un médecin musulman qui veut pas utiliser de caméra pour opérer un patient
ou des étudiants musulmans en médecine qui ne peuvent pas regarder dans un livre ou il y a des représentations

le hadith ou notre mère Aicha que dieu l'agrée joue avec une poupée résume tout

Moz

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : United arab nations
Date d'inscription : 25/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Jeu 16 Sep - 16:58

Salamou aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou

Akhi-l-karim rahimakallah, ce sont là des déductions personnelles et non pas des paroles de savants dont tu nous fais part.

Il y a des "cas de nécéssité" ou la réprésentation figurée est permise (photo d'identité, passeport). Ne mélangeons pas tout. Barakallahou fika.

Saches djazakallahou khayran que les moyens qui mènent à un interdit sont interdit en Islam.
Allah nous dit bien de ne pas suivre les pas de Chaytan.
Prenons l'exemple de l'adultère, religieusement parlant cela est interdit et il en est de même pour tous les moyens qui y mènent (regard, sourire à une femme étrangère, serrer la main d'une femme, entretien en tête à tête avec femme étrangère, mixité jusqu'à tomber dans l'interdit qu'est l'adultère)
Et ceci, sont les pas de Chaytan!
Allah nous dit: et ne vous approchez pas de zina (l'adultère)
Remarque qu'Allah à utiliser "wa la taqrabou zina"= et ne vous approchez pas de zina et n'on pas ne l'accomplissez pas car Chaytan te mène pas à pas vers cet interdit. Voir Tafsir d'Ibnou Kathir.
Par conséquent, les moyens qui conduisent au Chirk (Polythéisme) sont interdit.
La preuve étant les représentations figurées des 5 hommes pieux du peuple de Nouh (Noé).

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=157

Sachant, que la représentation figurée est un moyen conduisant au polythéisme Le Prophète aleyhi salatou wa salam l'a sévèrement réprimandé Al Hamdoulillah!
Je t'invite à lire Kitab Tawhid de Cheykh Al Islam Mouhammad Ibnou AbdoulWahhab rahimahoullah et d'en étudier le commentaire; tu y trouvras un chapitre traitant ce point.
Soyons soucieux de ne pas faire devancer nos avis personnel sur une telle question et d'apporter les preuves religieuses sur les sujets que nous abordons.
Pour en revenir à la divergence, la parole la plus juste sur le cas de la représentation figurée au vu des preuves religieuses est l'interdiction. Le Prophète aleyhi salatou wa salam a parlait de façon générale donc toutes représentations figurées confondues sont comprises dans cette interdiction formelle.
Il aleyhi salatou wa salam n'a souligné aucune exception.
Pour ce qui est du cas de nécessité, il s'agit là donc de règle jurisprudentielle dont seul les savants sont à même d'en discuter.

Apprenons qu'Allah nous bénisse que nous connaissons l'homme à travers la vérité et non pas la vérité à travers l'homme.
Les actes de certains Musulmans ne sont pas des preuves.
Nous devons nous pencher sur les preuves religieuses, avant d'accomplir quelconque acte et prononcer quelconque parole liés à l'adoration et cela et la préservation de beaucoup de maux et la voie de la sauvegarde.
Pour ce qui est du hadith évoquant la poupée de notre mère Aïcha qu'Allah l'agrée, je te renvoi à son commentaire pour ne pas en déduire des conclusions trop hâtives.
Les savants ont mis en évidence que cette poupée était faite de chiffon et n'avait aucunement une forme portant à croire qu'il s'agissait d'un être humain.
Sa poupée était bien différente de celles que l'on trouve dans les commerces. Nuance à prendre en considération.

Qu'Allah Tabaraka wa ta'ala nous accorde le succès ici-bas et dans l'au-delà!
Qu'Il nous fasse aimer Sa religion tel qu'Il l'aime et l'agrée!


Qu'Allah t'agrée et t'accorde Son amour.

avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par Moz le Jeu 16 Sep - 22:00

baraka'llahou fika
mais ceux qui ont interdis les représentations se basent sur le sens apparent des hadiths et ne voient pas les causes recherchés par l'interdiction
je ne pense pas qu'à l'heure actuelle un musulman pourra dévier sa croyance et considérer une représentation comme divine
et si comme tu dis le prophète n'a pas fait d'exeptions alors les cas de nécessités sont interdites aussi
poupée en chiffant ou plus perfectionnée c'est la même chose c'est une façon de représenter à quel niveau de qualité tu peux dire que la représentation est interdite?
et tu contredis ton arguments que les moyens qui mènent à un interdis sont interdis, une poupé en chiffant est le premier pas vers une poupée plus perfectionnée

Moz

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : United arab nations
Date d'inscription : 25/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par Moz le Jeu 16 Sep - 22:12

j'ai oublié
les statuettes que les mécréants adoraient été au même niveau de perfectionnement qu'une poupée en chiffant d'ou même une poupée en chiffant pouvait être considérée comme un objet d'idolatrie s'ils voulaient
Omar ibnou'lkhattab que dieu l'agrée qu'on il est petit (avant qu'il devient musulman) fabriquait des statuettes avec des dattes et lorsqu'il avait faim il les mangeaient

Moz

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : United arab nations
Date d'inscription : 25/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Ven 17 Sep - 0:44

Salamou aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou

wa fika barakallah akhi-l-karim

Qu'Allah te préserve, respectons les paroles de savants.
A notre stade nous ne connaissons ni Le Coran, ni Sahih Al Boukhari, ni, ni.... la liste est très très longue.

Allah dit:

"Demandez au gens du rappel (Les Savants) si vous ne savez pas"

Tu as un bel exemple dans le modèle du Prophète aleyhi salatou wa salam, il ne parlait pas selon ses passions c'était une révélation qui lui était faite.

Donc, on revient au même principe de base "la science avant la parole et l'acte"

Je pense qu'une lecture de Kitab Tawhid avec son commentaire t'éclaircirai pas mal de point subtile.

http://www.islamhouse.com/p/73537

Comment peux tu penser par toi même?!

Tu sembles être convaincu par le fait que personne parmi les Musulmans ne peut dévier.

Apprends qu'Allah te fasse miséricorde qu'Ibrahim aleyhi salam avait peur pour lui même ainsi que pour sa descendance de tomber dans l'adoration des statues.

Allah dit:


35. Et (rappelle-toi) quand Abraham dit: «Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et préserve-moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles.

36. Ô mon Seigneur, elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens. Quiconque me suit est des miens. Quant à celui qui me désobéit... c’est Toi, le Pardonneur, le Très Miséricordieux! Sourate Ibrahim (voirle tafsir du verset/ Ibnou Kathir)

N'était-il pas Prophète, Imam du Tawhid (Monothéisme), celui dont Allah à demander au Prophète Muhammad aleyhi salatou wa salam de prendre comme modèle et de suivre?!

Un pieux prédécesseur a dit:

"Est qui est à l'abri de l'épreuve après Ibrahim" (en raison de son invocation pour ne pas associer les statues à Allah)

Allah dit :

106. Et la plupart d’entre eux ne croient en Allah, qu’en lui donnant des associés. Sourate Youssouf (voir le tafsir du verset/ Ibnou Kathir)


23. et ils ont dit: «N’abandonnez jamais vos divinités et n’abandonnez jamais Wadd, Suwā, Yağhūṯ, Ya˒ūq et Nasr’.

24. Elles [les idoles] ont déjà égaré plusieurs. Ne fais (Seigneur) croître les injustes qu’en égarement.
(voir tafsir)

D'apres Abou Moussa Al Ach'ari (qu'Allah l'agrée) le Prophète aleyhi salatou wa salam nous a fait un sermon un jour, et il a dit :

"Oh gens craignez ce chirk, car il est encore plus imperceptible que le mouvement d'une fourmi!" Alors il lui a dit celui dont Allah a décidé qu'il lui dise: "Et comment pourrait-on le craindre Ô Envoyé d'Allah! alors qu'il est encore plus imperceptible que le mouvement d'une fourmi?", il lui a dit:

"Dites: "Oh Allah nous nous refugions aupres de toi contre le fait de t'associer quelque chose que nous connaissons, et nous te demandons de nous pardonner pour ce que nous ne connaissons pas.""


‏اللَّهُمَّ إِنَّا نَعُوذُ بِكَ مِنْ أَنْ نُشْرِكَ بِكَ شَيْئًا نَعْلَمُهُ وَنَسْتَغْفِرُكَ لِمَا لَا نَعْلَمُ



Hadith rapporté par l'imam Ahmed et At-Tabarani , que le Cheikh Al Albani a jugé hassan (bon), voir sahih targhib wa tarhib (36)

Nombreux sont les versets, ahadith et invocations du Prophète aleyhi salatou wa salam qui vont dans le sens que personne ne doit se sentir à l'abri d'une quelconque déviance.

Le cas de nécessité est un domaine de fiqh (jurisprudence) et cette affaire découle des Nobles versets Coranique.

Allah dit:

Sourate 2 verset 173

"Certes, Il vous a interdit la chair d'une bête morte, le sang, la viande de porc et ce sur quoi on a invoqué, un autre qu'Allah. Il n'y a pas de péché pour sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni transgresser, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux"

Je souligne encore une fois que cette question revient de droit aux Savants; l'interprétation personnelle n'a pas lieu d'être pour la simple raison que nous sommes pas Savant.

Le cas de nécessité est déterminé par Les Savants selon la chari'ah.
Il ne s'agit pas de suivre nos entendements ou nos passions.

Nos avis sur tel et tel sujet ne sont conditionné que par les textes religieux authentiques.
A quoi servirait la révélation du Coran et de La Sunnah car La Sunnah est aussi une révélation?!

Allah dit:

3. et il ne prononce rien sous l’effet de la passion;

4. ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.

Sourate L'étoile.

Akhi qu'Allah te bénisse ne te prononce pas sur des sujets que tu ne maîtrises pas.
Soyons modeste, ce de quoi nous discutons n'est point insignifiant. Nous discutons de religion autant le faire avec science. Nous parlons au nom d'Allah. Craignons Le donc!


Car sur tout cela, nous serons interrogé par Allah.

Allah dit:

36. Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé.

Et Il dit aussi:

15. Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même; et quiconque s’égare, ne s’égare qu’à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d’autrui. Et Nous n’avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager.

Sourate Al Isra

A partir de ce verset, dont je t'invite à lire le commentaire (Ibnou Kathir); il apparaît que nous devons suivre Le Prophète aleyhi salatou wa salam.
Plions nous humblement à ses enseignements.

Attention, la science du qiyas (l'analogie) n'est pas donné à tout le monde.
Cette dernière, demeure bel et bien particulière aux Savants.
Akhi sois sage et reviens aux Savants.
Beaucoup pense voir juste et se trompe et combien pense faire le bien et font le mal.

Sois apaisé en lisant le commentaire de "Kitab Tawhid"/ "Le Livre du Monothéisme", et tu parviendras sûrement à comprendre ces modestes paroles.

Les paroles évoquées te semblent contradictoires, mais après analyse du sujet dans ces moindres détails tu arriveras à faire le lien entre chacune d'elles pour aboutir à la vérité.

Comme l'ont si bien dis les Savants, la sagesse consiste à mettre chaque chose à sa place.

Par conséquent, le cas de nécessité dans le domaine le concernant.
Les moyens qui mènent à un interdit dans le domaine ayant attrait à cela etc...

Et pour finir, la déduction de tout cela relève de la connaissance des textes religieux dont seul les savants maîtrisent le contenu.

Al Hamdoulillah!

Le retour aux savants dans toutes affaires est une cause du succès ici-bas et dans l'au-delà.
C'est ce qu'Allah nous enjoint (cf. verset cité plus haut)
Retournons aux Savants tout comme le malade se rend chez le toubib.
Les savants appliquent les textes sur des points particuliers tout comme le toubib applique le remède au foyer de la maladie.
Les remèdes sont les textes religieux et le savant: toubib.

Qu'Allah vous préserve et vous honore

Votre frère Faqir













avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par Moz le Ven 17 Sep - 21:10

mon frère je ne donne pas de fatwa de moi même, il y a divergence sur le sujet entre le savant, j'essai de défendre l'avis qui est à mes yeux a plus de bon sens
beaucoup de savants sont strictes sur le sens apparent des versets et hadiths
je te donne la situation suivante, le prophete paix et salut sur lui ordonne à un groupe de compagnons de se diréger de toute vitesse à un endroit et leur ordonne de ne prier salat Alasr qu'à cet endroit
hors malgrès leurs efforts ils ne parviennet pas à cet endroit avant le temps permis pour salat al Asr
que faire retarder la prière après le couché de soleil et ne la prier qu'une fois arrivés à l'endroit en question ou bien la prier avant que son temps ne finisse?

Moz

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : United arab nations
Date d'inscription : 25/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par Moz le Ven 17 Sep - 21:17

après ta réponse regarde cela
Que dit l'Islam sur les images ? ...et sur la photographie ?

Proposé par Mouhammad Patel le Mardi 28 août 2001
La question de l’image (dessinée ou peinte), qui est étroitement liée à celle de la photographie, fait l'objet de divergences entre les savants musulmans.
Mais avant même d'en venir à ces divergences, il faut savoir que les termes employés dans les Hadiths et qui se rapportent à la question sont les mots arabes "Soûrah" (qui pourrait être traduit en français par "forme", "figure", "image"), ainsi que certaines de ses formes dérivées comme "At Taswîr" (qui est l'infinitif du verbe "sawwara". "At Taswîr" signifie littéralement créer, organiser, distinguer en donnant une forme particulière. C'est cette racine que l'on retrouve dans un des attributs de perfections d'Allah, "Al Mousawwir". Ce terme est également mentionné dans plusieurs passages du Qour'aane, relatant la Création Divine. ).

On comprend donc à partir de là l'usage du mot "Soûrah" pour désigner aussi bien les statues et les idoles (appelées "as souwar oul moudjassadah") que les gravures, les illustrations et les images peintes.


En ce qui concerne les images…
Les Hadiths évoquant le "soûrah" et le "taswîr" présentent certaines divergences au niveau du contenu, ce qui a occasionné les différentes opinions existant entre les savants musulmans à ce sujet.
Tandis que certaines Traditions (c'est le cas notamment d'un Hadith rapporté par Abou Houraïra (radhia allâhou anhou) et cité par l'Imâm Boukhâri r.a et l'Imâm Mouslim r.a.) laissent supposer que toute forme d’images (que celles-ci représentent des êtres animés ou inanimés) sont condamnables, d’autres laissent comprendre que certaines formes d'entre elles sont licites et autorisées. Ainsi, Ibné Abbâs (radhia allâhou anhou) rapporte des Hadiths (voir Sahih Boukhâri, "Bâb bayit tasâwîr allati laysa fîha rouh", ainsi que Sahih Mouslim) indiquant clairement que la représentation d'êtres inanimés est tolérée en Islam, et que l'interdiction ne s'applique qu'aux êtres animés.
D'autres Hadiths encore montrent que même parmi les représentations d'êtres animés, seules celles qui sont suspendues, celles qui sont gardées avec respect ou par vénération sont interdites (Voir pour cela le Hadith du Sahîh Mouslim rapporté par Aïcha (radhia allâhou anha), qui dit en ce sens qu'elle avait un voile sur lequel étaient dessinés des êtres vivants; le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) lui ordonna de le découper et de s'en servir pour faire des oreillers et des coussins. Dans un autre Hadith, il est dit que Djibraïl (alayhis salâm) refusa une fois d'entrer dans la maison du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) parce qu'il y avait un rideau avec des êtres animés. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) ordonna alors qu'on le retire et qu'on l'utilise comme tapis. Ce Hadith est cité par An Nasaï r.a.)
Enfin, certains Hadiths montrent que ce sont les statues et les idoles qui sont interdites, et non pas les illustrations et les images qui ne sont pas en relief et qui se trouvent par exemple sur des vêtements (Hadith rapporté par Bousr (radhia allâhou anhou) et cité par l'Imâm Boukhâri r.a., confirmé par un autre Hadith de Sahl Ibné Hounayf (radhia Allâhou anhou) et authentifié par l'Imâm Tirmidhi r.a.)
Par ailleurs, certaines Traditions désignent explicitement une des causes principales de l'interdiction du "taswîr" comme étant le fait qu'il mène progressivement l'être humain vers le "chirk", le polythéisme.
Donc, comme évoqué plus haut, c'est dans le processus de conciliation entre ces différents types de Hadiths que sont apparues les divergences entre les savants et juristes. Pour simplifier, je vais essayer de donner dans les lignes suivantes une synthèse des différents avis émis sur la question:
A- Il y a consensus d'opinion sur l’interdiction des idoles et des statues, comme le rapporte notamment Qâdhi 'Iyâdh r.a.
B- Il est permis de produire ou d'acquérir une image représentant quelque chose qui n'est pas dotée d'un roûh (âme), comme un arbre, un paysage…, à condition que cette chose ne soit pas l’objet d’un culte pour une quelconque religion.
C- Il est permis de garder des images d’êtres animés, si elles sont de très petite taille, comme c'est le cas sur les pièces de monnaies par exemple.
D- C'est au sujet des images représentant des créatures dotées d'une âme (comme l'homme et l'animal) que les avis entre les savants divergent:
Si une image de ce genre est placée à un endroit où on ne lui accorde aucune considération (sur un tapis par exemple…), selon l'avis d'une bonne partie des oulémas, il est permis de la conserver, comme le rapporte l'Imâm An Nawawi r.a. dans son commentaire du Sahîh Mouslim.

Et si elle placée ailleurs (sur un rideau, un vêtement ou accrochée au mur par exemple…), alors selon les savants des écoles hanafite, châféite et hambalite, il n'est pas permis de la garder. Mais d’autres savants (dont une bonne partie des oulémas de l’école mâlékite) pensent au contraire que, même dans ce genre de cas, il est permis de garder de telles images sous certaines conditions :
l’image ne doit pas représenter une divinité ou une créature à laquelle un culte est voué.
l’image ne doit pas être le produit d’un artiste qui cherche par son geste à imiter la création de Dieu.
l’image ne doit pas non plus avoir pour but de glorifier ou de vénérer une personnalité humaine.

(Certains des savants qui partagent ce second avis pensent que les images n'étaient pas permises au début de l'Islam, puis qu'elles ont été autorisées, et l'interdiction n'est restée que pour les idoles et les statues.)

En ce qui concerne la photographie…
Pour en venir maintenant à la question de la photographie, sur ce point aussi les avis sont partagés, et ce pour la simple et bonne raison que ce procédé n’existait pas à l’époque du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam). Pour pouvoir statuer sur la question, les oulémas ont eu recours au "Idjtihâd" (un effort de réflexion à partir des sources premières). Deux avis principaux ont ainsi été énoncés sur la question :
Certains oulémas (c'est le cas notamment d'une bonne partie des savants indo-pakistanais ainsi que ceux d'Arabie Saoudite; Cheikh Albâni r.a. était également de cet avis…) comparent la photographie à l’image dessinée, et la déclarent illicite si elle représente une créature dotée d'une âme (hommes, animaux…), sauf en cas de nécessité (papiers d’identité…).
D'autres savants (du monde arabe et ailleurs) considèrent au contraire que la photographie n’est qu’un reflet de la réalité (à l'instar du reflet qui apparaît dans un miroir) et ne peut être comparée à une image dessinée. Selon eux, la photographie est donc permise, tant qu’elle ne montre pas quelque chose d’illicite. Cheikh Wahbah Zouheïli défend cet avis dans son ouvrage "Al Fiqh oul Islâmiy wa Adillatouh" (Volume 9 / Page 238).

(Références: "Al Halâl wal Harâm fil Islam" du Dr Yousouf Qaradâwi, "Al Halâl wal Harâm" de Cheikh Khâlid Sayfoullah, "Takmilah Fath oul Moulhim" de Moufti Taqi Ousmâni et "Al Fiqh oul Islâmiy wa adillatouh" de Cheikh Wahbah Az Zouheïli).
Wa Allâhou A'lam !
Dieu est Plus Savant !

Moz

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : United arab nations
Date d'inscription : 25/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par Moz le Ven 17 Sep - 21:50

cheikhs Qardhawi (président du conseil mondial des musulmans), Chaarawi (rahimahou'llah), Tantawi, et tout les moufits des pays musulmans on les voit à la télé et on voit leurs photos dans les magazins, je ne pense pas qu'on les filme malgrès eux

le cerveau humain se base sur les images même pour le calcul, il ne calcul pas avec des 0 et 1 comm un ordinateur, d'ou le potentiel que peut offrir l'image et l'audio visuel dans l'éducation

Moz

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : United arab nations
Date d'inscription : 25/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 18 Sep - 0:22

Salamou aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou

Barakallahou fika akhi!

Pour ce qu'il en est de ces paroles (je te cite):

mon frère je ne donne pas de fatwa de moi même, il y a divergence sur le sujet entre le savant, j'essai de défendre l'avis qui est à mes yeux a plus de bon sens
beaucoup de savants sont strictes sur le sens apparent des versets et hadiths
je te donne la situation suivante, le prophete paix et salut sur lui ordonne à un groupe de compagnons de se diréger de toute vitesse à un endroit et leur ordonne de ne prier salat Alasr qu'à cet endroit
hors malgrès leurs efforts ils ne parviennet pas à cet endroit avant le temps permis pour salat al Asr
que faire retarder la prière après le couché de soleil et ne la prier qu'une fois arrivés à l'endroit en question ou bien la prier avant que son temps ne finisse?


Je suis tout à fait d'accord, sur le principe que notre avis doit se baser sur les preuves religieuses; donc dans la divergence, nous devons observer l'avis qui nous convainc le plus et cela d'après les preuves religieuses.

Encore faut-il savoir, auprès de qui nous recherchons la science (quel savant, et sur quelle compréhension est ce dernier: Frère Musulman, Soufi, Salafi...)
On en revient toujours aux sectes qui sont au sein de cette communauté.

Puis, pour ce qui de la question de la prière d'Al Asr, je te propose de lire cela:
http://www.sounnah.free.fr/manhaj_banouqourayda000.htm

J'ai souligné à maintes reprises dans les postes précédents que l'on ne devait pas avoir de déduction personnelle en matière de religion.
Les Savants ayant la bonne compréhension (celle des Pieux Prédécesseurs) sont là pour ça.
Ils comprennent Le Noble Coran et La Sunnah Purifié selon les enseignements des Compagnons du Prophète aleyhi salatou wa salam (qu'Allah les agrées).

Tu utilises souvent l'analogie (qiyas) et tes conclusions sont souvent trop hâtives.
Tu parles en ton nom ce qui fait défaut (histoire de calcul, poupée en chiffon, caméra infra rouge, statue faite de dattes...)
Ne mélangeons pas tout! Barakallahou fika!

Apprends Akhi-l-karim qu'Allah te préserve, que ce dont Le Prophète aleyhi salatou wa salam a eut le plus peur pour nous (sa communauté "d'après un hadith") c'est des Imams qui égarent.
Donc, vérifies tes références (Qardhawi, Cha'rawi, Tantawi)

Au sujet de Qardawi:
http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10079

Je t'invite aussi à lire cela:
http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=145


Dernière édition par faqir le Sam 18 Sep - 23:25, édité 3 fois
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 18 Sep - 0:25

Au sujet de Cha'rawi:



Par le savant l’imam mouhammad nassir-ad-dine Al ALBANI –rahimahoullah-

Site : www.sahab.com – fatwa sur le minhaj.

Question :

« Il y a des gens ici qui aime écouter chaykh Cha’raoui, il passe souvent à la télé. Nous voudrions connaître les critiques ou quelques reproches fait au chaykh Cha’raoui ? »

Réponse :

« Ce que nous savons a son sujet c’est qu’il est Ach’arite (…) Beaucoup de frères Salafis lorsqu’ils vinrent en Jordanie avaient pris de lui et le suivaient de partout où il allait. L’un de nos frères originaire de Nablouse (Palestine) appréciait les paroles de Cha’raoui, son éloquence et sa clarté.

Je lui dis : « Bien, as-tu essayé de connaître sa croyance (‘aqidah) » il dit : « non » puis il se remémora et dit : «J’étais dans la voiture d’un frère, nous allions chez chaykh Cha’raoui, il se présenta a nous puis nous le fîmes monter dans la voiture afin de l’accompagner quelque part. J’ai profité de l’occasion pour avoir une discussion avec lui afin de connaître sa croyance, je lui dis: « Professeur je voudrais que vous m’expliquiez la signification de la parole de Dieu dans le Coran ? sur ce verset : « Le Miséricordieux s’est établit sur Son trône » - Il dit : « S’est établit » cela signifie : « S’est emparé » !!

Puis je dis : « Très bien professeur, si je vous demande où est Dieu ? » - Il dit: « Que Dieu me préserve ! Il n’est pas permis de dire où est Dieu ! Dieu est de partout ! ». Depuis ce jour, je su que sa croyance était divergente du Livre et de la Sounnah, et alors il baissa dans mon estime ».

Regardons a présent le verset : « Le Miséricordieux s’est établit sur Son trône » Les savants musulmans ont deux paroles sur son interprétation : La parole des salafs, et la parole des khalafs .

- Les salafs disent : « Cela signifie qu’IL est élevé, c’est pour cela que nous disons dans nos prosternations : « Gloire a Dieu Le très haut » conformement à la parole du très haut : « Glorifie le nom de ton Seigneur Le très haut » (Al A’la).

- La deuxième parole est celle de Cha’raoui : « Cela signifie qu’IL s’est emparé » cette interprétation est nulle et sans valeur car cela signifierait qu’il y eut une lutte entre Dieu et un autre puis Dieu triompha sur l’autre et s’empara du trône de son adversaire !! Est-ce qu’un musulman peut dire cela ?! Qui s’était emparé du royaume auparavant ? Y avait il un autre Créateur avec Dieu ? Dieu est bien loin de tout cela Béni et Exalté soit IL !

A présent revenons a la question précédente « ou est Dieu ? » à laquelle Cha’raoui a sursauté en disant qu’il n’est pas permis de poser ce genre de question ; Et bien sachez que cette question émane du Prophète –salla Allahou ‘alayhi wa salam- dans un hadith authentique rapporté par l’imam mouslim dans son sahih ; Tu vois cet homme, ce cher Cha’raoui qui rassemble les cœurs des hommes, et bien sans aucun doute il fait partie de ces deux :

- Soit il sait mais ne le dit pas – sois il ne sait pas et ne le dis pas ; Dans les 2 cas cela est mal , et le fait qu’il sache et se détourne est pire que s’il en ai ignorant.

C’est une histoire longue : un homme parmi les compagnons du Prophète –salla Allahou ‘alayhi wa salam- nommé Mou’awiyah ibnoul hakam As salmi vint au Prophète –salla Allahou ‘alayhi wa salam- et lui dit : « Oh envoyé de Dieu, j’ai une esclave qui garde mes moutons, un jour un loup a attaqué mes moutons , je suis un humain et comme tout humain je m’énerve, alors le j’ai giflé. Dois-je la libérer ? » (c'est-à-dire est ce qu’il me suffit de la laisser libre pour l’avoir frappé sans droit ?) – Le prophète –salla Allahou ‘alayhi wa salam- lui dit : « Amène la moi » - lorsqu’elle vint il dit : « Où est Dieu ? » - elle dit : « Au ciel » - il dit : « Qui suis-je ? » - elle dit : « Tu es le messager de Dieu » - il se tourna alors vers son propriétaire et dit : « Libère la car elle est croyante ».

Donc qui a demandé ou se trouve Dieu ? le messager de Dieu et l’esclave lui répondit : « au ciel ». Cha’raoui et ses semblables parmi les savants d’Al azhar ne croient pas que Dieu est au ciel, alors que tout musulmans lis dans la sourate « tabarak » sourate de la Royauté :

« Etes vous a l’abris que celui qui est au ciel vous enfouisse sous terre » (16/17).

Malgré les apparences l’esclave sait contrairement à Cha’raoui et ses semblables, car elle su répondre à la question du prophète –salla Allahou ‘alayhi wa salam- par laquelle il l’a qualifia de croyante et l’a fit libérer, car elle témoigna que Dieu est au ciel par Son élévation et non pas comme disent certains…

Les récits et versets sont nombreux comme par exemple cette parole du prophète –salla Allahou ‘alayhi wa salam- : « Dieu descend chaque nuit du ciel lors du dernier tiers de la nuit … » - la descente de Dieu du ciel signifie qu’IL est au ciel ! et non pas de partout comme le prétende certains … »

Fatwa de cheikh al Albani
Tiré de salafis-du-sud.over-blog.com
Traduction : Abi ‘abdallah al itali.
Equipe alminhadj.com

avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 18 Sep - 0:34


Au sujet de Cheikh Muhammad Mutawallî Ash-Sharawî

Cheikh Mouqbil qu'Allah lui fasse miséricorde : avais dis de lui que c' est un qoubouri (vénérateur des tombes.
Dans ces ouvrages il défend les croyances soufis sur les tombes et les awliyas.
Dans le livre "les piliers de l' Islam et de la croyance" de cheikh Mohamed djamil zinou , il y a une réfutation bénéfique de propos de ach cha'rawi où ce dernier prétend que Allah a crée la création pour Mohamed et ce en se basant sur un hadith mensonger
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par faqir le Sam 18 Sep - 0:40

http://www.sounnah.free.fr/div_mis_index.htm
avatar
faqir

Masculin
Nombre de messages : 777
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 05/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par L.I.K le Sam 18 Sep - 21:37

salam alaykum,

les soi disant mis en garde insultantes de savant son juste pathétique...

L.I.K

Masculin
Nombre de messages : 370
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par muslm le Sam 18 Sep - 23:46

Moz a écrit:cheikhs Qardhawi (président du conseil mondial des musulmans), Chaarawi (rahimahou'llah), Tantawi, et tout les moufits des pays musulmans on les voit à la télé et on voit leurs photos dans les magazins, je ne pense pas qu'on les filme malgrès eux

le cerveau humain se base sur les images même pour le calcul, il ne calcul pas avec des 0 et 1 comm un ordinateur, d'ou le potentiel que peut offrir l'image et l'audio visuel dans l'éducation

salam alykoum,

je suis d'accord sur le fait de filmer des discours ou conférences, que ça soit les savants d'Egypte ou Arabie Saoudi, ils ont tous des vidéos de conférences, Bin Baz, chaaraoui , kardaoui, bin otheimine....etc il suffit de taper sur youtube le nom tu trouveras, car ceci a un bénéfice non négligeable au profit des musulmans pour apprendre leur religion.

le seul qui n'a pas de vidéo c'est bien El Mouhadith cheikh Nasser el dine el Albani (rahimah Allah) c'est son choix de ne pas être filmé et je le respecte, mais il a des 100 d'audio wa el hamdouli Allah





SALAM ALYKOUM
avatar
muslm

Masculin
Nombre de messages : 1152
Age : 95
Localisation : France
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES IMAGES DANS L'ISLAM

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum