* Les bonnes manières du salam *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

* Les bonnes manières du salam *

Message par Invité le Mer 30 Juin - 13:14

Selon Abou Hourayra le Messager d'Allâh a dit: "Vous n'entrerez au
Paradis que lorsque vous aurez cru et vous ne croirez que lorsque vous
vous aimerez les uns les autres. Voulez-vous que je vous indique une
chose capable de vous faire aimer les uns les autres? Saluez-vous entre
vous". (Mouslim n°54, Ahmad 2/391, At-Tirmidhi n°2513)



'Abdullàh
Ibn Sàlem a dit: "J'ai entendu le Messager d'Allâh dire: "O gens! Saluez les
autres, donnez à manger, respectez les liens de parenté et priez quand
les autres dorment et vous entrerez au Paradis en toute tranquillité"".
(At-Tirmidhi)



Les péchés de ceux qui se serrent la main
sont effacés

Selon Al Barà le Messager d'Allâh a dit: "Dès que deux
Musulmans qui se rencontrent se serrent la main. Allâh les absout de
leurs péchés avant qu'ils ne se quittent". (Abou Dawùd)



Cela
fait parti du meilleur Islam

Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As
, un homme demanda une fois au Messager d'Allâh :"Quel est le meilleur
Islam?"


Il lui dit: "Tu donnes à manger et tu salues ceux que
tu connais et ceux que tu ne connais pas". (al-Boukhâri n°6236, Mouslim
n°39, Ahmad 2/169, abou Dâwoud n°5494, An-Nasâi 8/107, Ibn Hibbân
n°505)



Un salut rapporte de 10 à 30 bonnes actions

'Imran
Ibn Al Housayn rapporte: "Quelqu'un vint dire au Prophète :"La paix et le salut à
vous!"


Il lui rendit son salut et l'homme s'assit. Le
Prophète dit: "Et de dix". (Sous-entendu "bonnes actions").


Puis
vint un autre qui dit: "La paix et le salut à vous ainsi que la
miséricorde d'Allâh!"
Il lui rendit son salut et l'homme s'assit. Le
Prophète dit: "Et de vingt".
Puis
arriva un troisième qui dit: "La paix et le salut à vous ainsi que la
miséricorde d'Allâh et Ses bénédictions".


Il lui rendit son
salut et l'homme s'assit. Le Prophète dit alors: "Et de
trente"". (Abou Dâwoùd et At-Tirmidhi, an-Nasâi n°368, Ibn Hibbân n°493,
al-Boukhâri dans Adab Al-Moufrad)




Les moments pour
saluer:

Lorsque l'on se rencontre


Selon abou Hourayra,
le Messager d'Allâh a dit: "Quand l'un de vous
rencontre son frère, qu'il le salue. Si, après cela, un arbre ou un
rocher les a séparés et qu'ils se rencontrent de nouveau, qu'il le salue
une nouvelle fois". (Abou Dawùd)



Lorsque quelqu'un nous
salue


Allâh a dit: {Si on vous fait une salutation, saluez
d'une façon meilleure; ou bien rendez-la (simplement).} (4/86)

D'après
Abou Hourayra qui a attribué au Prophète ce qui suit: "Le musulman a
vis-à-vis de son coreligionnaire 5 devoirs: lui rendre le salut,
s'enquérir de son état quand il est malade, participer à son cortège
funèbre, répondre à son invitation et prier pour lui quand il
s'éternue". (Ahmad 2/540, Al-Boukhari n°1240, Mouslim n°2792, an-Nassaï
n°221, et Abou Dawoud n°5031)


En demandant la permission
d'entrer dans une maison

Rib'i Ibn Hiràsh a dit: "Quelqu'un des
Banî 'Amer nous a raconté qu'il a demandé une fois l'autorisation
d'entrer chez le Prophète en disant simplement:

"Est-ce que
j'entre?"

Le Messager d'Allâh dit à son serviteur: "Sors
à cet homme et apprends-lui la façon de demander la permission
d'entrer.
Dis-lui de dire: "Paix et salut à vous! Puis-je entrer?""

L'homme
l'entendit et dit: "Paix et salut à vous! Puis-je entrer?"


Le
Prophète l'y autorisa alors et il entra". (Abou Dâwoud avec une chaîne
authentique)




Kilda Ibn Hanbal a dit: "Je me rendis
une fois auprès du Prophète et m'introduisis chez lui
sans saluer. Le Prophète me dit: "Retourne et dis:
"Paix et salut à vous! Puis-je entrer?""". (At-Tirmidhi qui dit "bon",
et Abou Dâwoud)



En entrant dans une maison

Allâh a
dit: {O! vous qui croyez! N'entrez pas dans des maisons autres que les
vôtres avant de demander la permission [d'une façon délicate] et de
saluer leurs habitants.} (24/27)


Allâh a dit: {Quand donc
vous entrez dans des maisons, adressez-vous mutuellement des salutations
venant d'Allah, bénies et agréables.} (24/61)


Allâh a dit:
{T'est-il parvenu le récit des visiteurs honorables d'Abraham? Quand ils
entrèrent chez lui et dirent: "Paix!", il [leur] dit: "Paix, visiteurs
inconnus".} (51/24-25)

Selon Anas le Messager de Allâh lui a
dit: "Mon fils! Quand tu entres chez toi, salue ta famille, ce sera une
bénédiction pour toi et pour ta famille". (At-Tirmidhi)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: * Les bonnes manières du salam *

Message par Invité le Mer 30 Juin - 13:15

En se quittant


Selon Abou Hourayra le Messager d'Allâh
:sawsa dit: "Quand l'un de vous arrive à un cercle, qu'il salue et quand
il se lève, qu'il salue. Le premier salut n'est pas en effet plus
justifié que le deuxième". (Abou Dawûd et At-Tirmidhi)
Ce que l'on
dit en saluant.

Selon Abou Hourayra le Prophète a dit: "Quand Allâh
glorifié soit-Il créa Adam, Il lui dit: "Va saluer ceux-là - un petit
groupe d'Anges assis à proximité - écoute bien par quelle formule ils
vont te saluer et ce sera votre façon de saluer, toi et ta descendance".
Il leur dit: "Paix et salut sur vous!" Ils dirent: "Paix et salut sur
toi ainsi que la miséricorde de Allâh". Ils lui ont donc ajouté: "Ainsi
que la miséricorde d'Allâh". (al-Boukhâri, Mouslim)




Celui
à qui il est préferable de commencer le salut


Selon Abou
Hourayra le Messager d'Allâh a dit: "C'est celui qui
est monté qui salue le piéton, c'est le piéton qui salue celui qui est
assis et c'est le petit groupe qui salue le plus grand". (al-Boukhâri,
Mouslim)

Et dans une version d'Al-Boukhàri: "Et c'est le petit
qui salue le grand".


Abou Oumàma Soudaï Ibn 'Ajlàn Al-Bahili
a dit: "Le Messager d'Allâh a dit: "L'homme le plus
digne de l'amour de Allâh est celui qui salue le premier"". (Abou Dawûd
et At-Tirmidhi)




Saluer ni d'une vois trop basse, ni
trop élevée
Dans son fameux et long Hadith, Al Miqdâd dit: "Nous
apportions au Prophète tous les jours sa part de
lait. Il venait au cours de la nuit et saluait d'une voix modérée qui
n'éveillait pas ceux qui dormaient et étaient entendue des autres. Le
Prophète vint ce jour-là et salua
selon sa coutume". (Mouslim)





Celui à qui on n'a
pas rendu le salut le répète


Selon Anas le Prophète
:sawsquand il prononçait un mot, le répétait trois fois de suite afin
qu'on le comprenne bien de sa part. Quand il passait devant des gens et
qu'il les saluait, il répétait trois fois son salut. (Al Boukhâri)



La
manière de saluer les morts


Abou Jouray Al Houjeymi
rapporte: "Je suis allé une fois trouver le Messager d'Allâh et lui dis: "A toi la paix
et le salut, ô Messager d'Allâh!"

Il me dit: "Ne dis pas: "A toi
la paix et le salut", car c'est la façon de saluer les morts". (Abou
Dawùd et At-Tirmidhi)




La manière de rendre le salut
aux mécréants


Selon Anas le Messager de Allâh a dit: "Quand les gens du
Livre (Juifs et Chrétiens) vous adressent un salut, dites-leur: "Et sur
vous"". (al-Boukhâri, Mouslim)

Se serrer la main en se
rencontrant
Anas rapporte: "Quelqu'un dit une fois: "O Messager
d'Allâh! Quand l'un de nous rencontre son frère (ou son ami), est-ce
qu'il s'incline devant lui?"

Il lui dit: "Non".

Il dit:
"Est-ce qu'il se colle à lui et l'embrasse?"

Il dit: "Non".

Il
dit: "Est-ce qu'il lui prend la main et la lui serre?"

Il dit:
"Oui". (At-Tirmidhi)

Qatàda a dit: "J'ai dit à Anas: "Est-ce que
les Compagnons du Messager d'Allâh se serraient la main?"

Il
dit: "Oui". (Al Boukhâri)



L'interdiction de saluer par
un geste sans parole pour celui qui est capable de parler

D'après
Abd Allâh Ibn Amr le Messager d'Allâh a dit: "Celui qui
s'assimile à d'autres n'est plus des nôtres. Ne vous assimilez ni aux
Juifs ni aux Chrétiens ; les premiers saluent par un geste des doigts et
les seconds par un geste de la paume". (At-Tarmidhi n°5/56, Al-Albani
dit que le hadith est beau)

D'après Djabir qui a attribué au
Prophète ces propos: "Ne saluez pas
comme les Juifs qui font des gestes de la tête, des mains et des
signes". (An-Nasâi)

An-Nawawi a dit: "Ceci (le hadith de Djabir)
n'est pas contredit par le hadith d'Asma bint Yazid qui a dit: "Le
Prophète passa dans la mosquée près
d'un groupe de femme et leur fit un geste de la main en guise de
salutation" Car, dans l'interprétation du hadith on dit qu'il indique
que le Prophète accompagna son geste d'une
salutation verbale.
Abou Dawoud a rapporté ce hadith en ces termes:
"Il nous salua". L'interdiction de saluer par le geste ne s'applique
qu'à celui qui est capable physiquement et légalement de s'exprimer
verbalement.

Autrement, cela est bien permis à celui qui est
engagé dans une occupation qui l'empêche de prononcer le salut comme
celui qui prie ou est éloigné, le muet et le sourd. La salutation par le
geste et sans parole est une façon d'imiter les Juifs et les Chrétiens.
C'est le cas des manières de saluer suivies par les armées.

Les
ulémas ont déclaré nettement que les salutations gestuelles non
accompagnées du terme as-salam figurant dans as-salamou alaykoum
relèvent de l'innovation".

Avoir un visage souriant

Selon
Abou Dharr le Messager de Allâh :sawsa dit: "Ne méprise aucune bonne
action, si petite soit-elle, quand ce ne serait que de rencontrer ton
frère avec un visage détendu". (Mouslim)

Les personnes que l'on
salue et celles que l'on ne salue pas

La permission à l'homme de
saluer un groupe de femme, comme à la femme de saluer un groupe d'homme


Sa'd
Ibn Sahl rapporte: "Il y avait parmi nous une femme qui arrachait des
feuilles de blette qu'elle faisait bouillir dans une marmite en versant
dessus un par de farine d'orge. Une fois que nous avions terminé la
prière du Vendredi et quitté la mosquée, nous la saluions et elle nous
avançait sa soupe". (Al Boukhàri)


Asma Bint Yazid rapporte:
"Nous étions un groupe de femmes quand le Prophète passa devant nous et nous
salua". (Abou Dâwoud)


Selon Asmâ Bent Yazid le Messager
d'Allâh traversa un jour la
mosquée alors qu'un groupe de femmes y étaient assises. Il leur fit
signe de la main en guise de salut. (At-Tirmidhî)


'Aisha
rapporte que le Prophète lui dit: "'Aisha, Jibrîl
te salue".
Elle répondit: "Que la paix soit sur lui, ainsi que la
miséricorde et la bénédiction d'Allâh. Tu vois ce que nous ne voyons
pas". (al-Boukhâri, Mouslim)


Ibn Hajar a dit en commentaire
de ce dernier hadith: "Al-Boukhârî a voulu, par ce titre, répondre aux
paroles rapportées par 'Abd ar-Razzâq d'après Mu'ammar d'après Yahya Ibn
Abî Kathîr: "J'ai entendu dire qu'il est réprouvé que les hommes
saluent les femmes ou que les femmes saluent les hommes", ce qui est un
récit interrompu [sans valeur juridique] ou posant problème. Le
caractère licite de la salutation s'entend tant qu'il n'y a pas de
risque de tentation. Le chapitre comprend deux hadîth servant à
déterminer le caractère licite de la salutation, ainsi qu'un hadîth non
conforme à la norme d'al-Bukhârî, le hadîth de Asmâ' Bint Yazîd: "Le
Prophète passa devant nous alors
que nous étions un groupe de femmes, et nous salua".

Ce hadîth
est considéré comme bon [hassan] par al-Tirmidhî, mais n'est pas
conforme à la norme d'al-Bukhârî, qui s'est contenté des hadîth conforme
à sa norme. Il est appuyé par le hadîth de Djâbir chez Ahmed…Abû Nu'aym
rapporte dans "'Amalou yawmin wa Layla" le hadîth de Wâthila qu'il fait
remonter au Prophète "Les hommes saluent les
femmes, mais les femmes ne saluent pas les hommes" ; ce hadîth a une
chaîne de transmission incertaine…Or, Muslim rapporte le hadîth fiable
d'Oumm Hânî: "J'allai trouver le Prophète alors qu'il se lavait, et
le saluai (…)"


Ibn at-Tîn raconte qu'ad-Dawudî a critiqué
cette classification en disant: "On ne peut appeler les anges des
hommes, mais Allâh utilise pour eux le masculin". La réponse est que
Jibrîl apparaissait au Prophète sous la forme d'un homme,
comme au début de la révélation. Ibn Battâl a dit d'après al-Muhallab:
"Il est permis aux hommes de saluer les femmes et aux femmes de saluer
les hommes, tant qu'il n'y a pas de risque de tentation ; l'école
Mâlikite fait une différence entre la jeune femme et la femme âgée, au
titre de la prévention des risques…


" Al-Muhallab a dit:
"Mâlik s'appuie en cela sur le hadîth de Sahl rapporté dans ce chapitre:
Les hommes qui rendaient visite à cette femme et qu'elle nourrissait,
n'étaient pas ses proches parents…Si une assemblée réunit des hommes et
des femmes, il leur est permis de se saluer les uns les autres tant
qu'il n'y a pas de risque de tentation". (Fath ul-Bârî 11/41)

L'interdiction
de saluer le premier un mécréant par le salut de l'Islam, tandis que
cela est permis quand il s'agit d'un groupe composé de musulmans et de
mécréants, ou d'un salut tel que "bonjour", "bonsoir"...


Selon
Abou Hourayra , le Messager d'Allâh a dit: "Ne soyez pas les
premiers à saluer les Juifs ou les Chrétiens". (Mouslim


Selon
Ousàma : "Le Prophète passa devant des gens
assis où se mêlaient des idolâtres aux Musulmans. Le Prophète leur adressa le salut".
(al-Boukhâri, Mouslim)


Ibn al-Qayyim a dit à propos de
l'initiative de saluer les mécréants: "Un groupe (de savant) disent
qu'il est permis d'en prendre l'initiative pour un intérêt sûr comme le
besoin de leurs services, la crainte d'un préjudice provenant d'eux ou
pour tenir compte d'un lien de parenté ou pour une raison qui justifie
cela". (Zad al-Ma'ad 2/424)


Mouhammad Ibn Sahih
al-Outhaymine a dit: "Il est permis de prendre l'initiative d'adresser
aux mécréants un salut autre que celui de l'Islam".



Le
salut adressé aux enfants


On rapporte au sujet de Anas qu'il
est passé une fois devant des enfants et les salua en disant: "C'est
ainsi que faisait le Messager d'Allâh (al-Boukhâri, Mouslim)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum