* ô ma soeur, ne te décourage pas ! *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

* ô ma soeur, ne te décourage pas ! *

Message par Invité le Mer 30 Juin - 13:01

Cet article aborde une étude sur les
complots ennemis, auxquels la femme musulmane est confrontée, afin
qu’elle délaisse son rôle, qui consiste en un appel à avancer vers le
chemin de la réforme, autrement les ennemis seront à ses aguets.

Et
tant que la femme musulmane sera faible, les ennemis lui porteront
atteinte.
En revanche celle qui a déjà pris conscience de son
immense responsabilité, pour elle tous les obstacles seront faciles à
surmonter.
La femme musulmane est l’une des forteresses de l’islam
les plus inaccessible, elle a un rôle colossal dans l’éducation, ainsi
que dans la protection de la communauté de toute sorte de corruption et
de vice.
La droiture de la femme musulmane est une protection pour
la société toute entière, ainsi que sa bonne conduite et sa chasteté
constitue une préservation pour la communauté de la décadence et de la
dégradation dans les voies de la passion.
C’est donc pour cette
raison que les ennemis de la femme ont été désireux :


D’abuser
de cette protection si généreuse, et attenter à son honneur.
Ils
ont amené la femme musulmane à s’éloigner de sa religion et de sa piété.

Ils ont déployé beaucoup d’efforts dans le domaine des médias,
basés sur la tentation, en propageant la culture de l’ignoble et du
déshonneur, visant ainsi à déformer la structure sociale et idéologique
de la communauté musulmane.
Cela n’est guère étonnant puisque c’est
leur credo et leurs principes, mais n’avons nous pas le droit de nous
interroger en toute franchise :
Ou sont nos prédicateurs?
Et plus
particulièrement les femmes pieuses puisque ce sont elles les plus
concernées.
Nous devons admettre que la réalité de la société et de
la da’wa ont engendré une importante négligence du prêche dans le milieu
de la femme aussi bien les pieuses que les femmes ordinaires, et cela
est dû au manque de fermeté et d’énergie et à l’invention de fausses
excuses pour justifier leur abondant.


Certes … je suis
conscient que les difficultés que la femme rencontre dans le prêche sont
plus importante que celle que l’homme pourrait rencontrer.
Mais
posons-nous la question :

Est-ce une raison suffisante pour
qu’elle se laisse aller ?
Est-il correct qu’elle soit si
indifférente et si inconsciente ?

Méditons un peu sur les
paroles du Prophète (Bénédiction et salut de Dieu sur lui) rapporté par
Abou-Horaira que Dieu l’agrée qui dit

qu’une femme de couleur
était chargée de l’entretien de la mosquée, l’Envoyé de Dieu
(Bénédiction et salut de Dieu sur lui) demanda un jour de ses nouvelles
et on lui répondit qu’elle était décédée.
- Pourquoi ne m’en avez
vous pas informer ?
- Cela s’est produit pendant la nuit, lui
répondirent-ils.
- Emmenez-moi à sa tombe, demanda-t-il. Il s’y
rendit, et fit une prière. «Rapporté par Al-Bûkhari, Mouslim, Abou
Dawoud, Ibn Maja, et Ahmad. »

Soubhane Allah, cette femme était
probablement peu considérée des gens alors qu'aux yeux du Prophète
(Bénédiction et salut de Dieu sur lui) elle avait de l’importance, si
bien qu’il demandait de ses nouvelles et priait pour elle.
Le
travail qu’a accomplit cette femme peut nous paraître banal et pourtant,
pour Allah, c’était un travail immense qui méritait l’attention du
Prophète (Bénédiction et salut de Dieu sur lui) et sa considération.
C’est
la volonté qui a poussé cette femme à œuvrer pour le bien des musulmans
et subvenir à leurs besoins, c’est une très belle image qui représente
la femme faible aux yeux de tout les êtres humains, alors que son cœur
est rempli d’amour pour Allah et tout cela lui a donné la capacité de
donner encore plus, sans qu’elle ne se décourage.
C'est la volonté
qui apaise les cœurs des personnes sensibles, qui pousse les gens à
donner pour cette communauté autant que possible, pour l'amour de Dieu
sans se résigner à quiconque.


La révolte contre l'éthique qui
s'élève de toutes parts nous transperce le cœur et le pire c'est de
voir certaines sœurs pieuses se détourner de cela comme si cette
responsabilité ne les concernait pas.
Mais à qui donc confie tu
cette responsabilité ?
T’attends-tu à ce que d’autres prennent ton
rôle ?


Ton cœur ne se serre-t-il pas en voyant ces monstres
montrer leurs dents spatiales et leurs griffes journalistiques afin de
bafouer les principes de tes sœurs et de leur porter atteinte ?
N'as
tu pas mal au cœur en voyant tes sœurs dépourvues de toutes éthiques ?
Peux-tu
encore boire et manger, voyant tes sœurs, l’une après l’autre, se
débarrasser de leur voile et courant derrière des choses abjectes et
ignobles ?
Ô mon Dieu ! Comment peut tu, ma sœur, rester inactive
alors que tu as la capacité de préserver tes sœurs des ruses des ingrats
?
Cela ne t’attriste-t-il donc pas ?
Où ton cœur serait-il
insensible ?
Penses-tu que Dieu est satisfait de toi ?
Ô ma sœur
en Islam, il faut que tu fasses des efforts, autrement les ennemis
seront à tes aguets. Et tant que tu seras faible les ennemis te
porteront atteinte.
En revanche celle qui a déjà pris conscience de
son immense responsabilité, pour elle tous les obstacles seront faciles à
surmonter.
Comme dit le proverbe :
« il ne faut pas enfermer les
loups dans la bergerie ».


islamiya.info

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum